Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 22:32

EN ROUTE VERS UNE TOURBIÈRE DÉLICIEUSEMENT INCONNUE

 

 

 

Après avoir respectivement visité l'étang-tourbière de Jemnaufaing, puis les roches Saint-Jacques, je vois sur mon horloge, qu'il me reste encore suffisamment de temps libre devant moi, afin de tenter la découverte d'une tourbière humide et acide sauvage et méconnue : c'est de la tourbière du Champâtre qu'il s'agit, celle-ci étant sise à très exactement, 1000 mètres d'altitude, au-dessus de la vallée de Rochesson. Ladite tourbière, sertie au milieu d'une très épaisse forêt résineuse, s'accède le plus aisément, en partance du col de Menufosse et en passant non loin de la Piquante Pierre (belvédère sur la vallée de La Bresse).

 

Les sentiers sont très peu nombreux et plutôt discrets, dans ce secteur précis de la forêt domaniale des Noires Gouttes. Il faut savoir à l'avance, que la tourbière du Champâtre est située à l'écart du sentier de découverte des roches Saint-Jacques, dont le symbole de balisage est un disque de couleur bleue. Seule une discrète sente piétinée, vous permettra d'accéder au site, non sans quelques obstacles en cours d'approche : racines noueuses et tentaculaires, bauges de sangliers traîtresses, hautes herbes coupantes, fougères géantes et bruyères parmes envahissantes, etc. Attention donc, à rester sur vos gardes, d'autant plus que vous évoluerez ici, dans une zone de silence classée et réglementée !

 

 

 

 

Près du col de Menufosse, je passe devant de vastes champs de hautes herbes coupantes ...

Près du col de Menufosse, je passe devant de vastes champs de hautes herbes coupantes ...

Je dois me méfier des fougères géantes, envahissantes et gorgées de tiques !

Je dois me méfier des fougères géantes, envahissantes et gorgées de tiques !

Plus loin, le sentier du disque bleu se rétrécit et les fougères se font " agressives " (tiques ! ).

Plus loin, le sentier du disque bleu se rétrécit et les fougères se font " agressives " (tiques ! ).

Les essences résineuses sont majoritaires, ici, dans la forêt domaniale des Noires Gouttes.

Les essences résineuses sont majoritaires, ici, dans la forêt domaniale des Noires Gouttes.

Plus loin encore, le sentier du disque bleu s'élargit à nouveau : bon signe ou pas ?

Plus loin encore, le sentier du disque bleu s'élargit à nouveau : bon signe ou pas ?

Je passe devant ce qui me semble être, une bauge de sanglier (terre noire, humide et retournée).

Je passe devant ce qui me semble être, une bauge de sanglier (terre noire, humide et retournée).

Ooooh ! Un papillon qui est venu se poser délicatement sur l'une de mes mains : j'adôôôre !!!

Ooooh ! Un papillon qui est venu se poser délicatement sur l'une de mes mains : j'adôôôre !!!

Dès à présent, je ne vois plus rien : la tourbière est cachée, derrière cet épais rideau de résineux !

Dès à présent, je ne vois plus rien : la tourbière est cachée, derrière cet épais rideau de résineux !

Vue générale d'approche du site, enchanteresse, au terme d'une pénétration assez sportive, technique ...

Vue générale d'approche du site, enchanteresse, au terme d'une pénétration assez sportive, technique ...

 

 

 

Suite de la visite :

suivez-moi dans mon prochain article ...

 

 

 

 

28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 18:22

UN DÉFILÉ ROCHEUX ORIGINAL

 

 

 

Les roches Saint-Jacques (alt. 1028 m), sont localisées en plein coeur de la forêt domaniale des Noires Gouttes, au-dessus des vallées vosgiennes de La Bresse et de Rochesson. Occupant le sommet d'un petit plateau boisé, lesdites roches Saint-Jacques sont coincées entre l'étang-tourbière de Jemnaufaing à l'Est et la tourbière humide et acide du Champâtre à l'Ouest, cette dernière étant directement accessible depuis les roches, via une petite sente piétinée. En venant du col de Menufosse, le randonneur débutera la visite du site par le bas, pour ensuite passer dans un original couloir rocheux formant tunnel. Enfin, au terme de ce passage quelque peu tourmenté et hasardeux, le randonneur parviendra à se hisser au sommet des roches, sans pour autant pouvoir bénéficier de point de vue. Ceci est dû au fait, que les frondaisons résineuses se révèlent excessivement aériennes, étouffantes même.

 

Ainsi, seuls de fins connaisseurs du terrain, devineront l'existence, à seulement quelques pas des roches Saint-Jacques, de la fabuleuse tourbière humide et acide du Champâtre. Elle possède un remarquable réseau de gouilles actives, ainsi que de splendides pieds de rossolis à feuilles rondes, ou droséras, qui sont des plantes carnivores emblématiques de nos tourbières alsaciennes et vosgiennes ...

 

À NE SURTOUT PAS MANQUER !

 

 

 

 

C'est ce sentier, au départ du col de Menufosse, qui va m'être destiné.

C'est ce sentier, au départ du col de Menufosse, qui va m'être destiné.

Je passe près d'un premier rocher, ressemblant à un saurien ...

Je passe près d'un premier rocher, ressemblant à un saurien ...

Le sentier de l'anneau bleu, progresse sauvagement, au milieu d'épaisses essences résineuses.

Le sentier de l'anneau bleu, progresse sauvagement, au milieu d'épaisses essences résineuses.

Ici, je peux choisir entre deux options : soit le bas à droite, ou soit le haut à gauche ...

Ici, je peux choisir entre deux options : soit le bas à droite, ou soit le haut à gauche ...

Le sentier devient un peu plus large et confortable, à l'approche des rochers.

Le sentier devient un peu plus large et confortable, à l'approche des rochers.

Les roches Saint-Jacques, à proprement parler, sont enfin en vue !

Les roches Saint-Jacques, à proprement parler, sont enfin en vue !

Le sentier inférieur, passe au plus près, des roches granitiques.

Le sentier inférieur, passe au plus près, des roches granitiques.

Je dois faire très attention à ma tête : les surplombs en dévers sont très saillants !

Je dois faire très attention à ma tête : les surplombs en dévers sont très saillants !

Ici, je tombe sur ce qui semble être un passage, sculpté naturellement dans la roche ...

Ici, je tombe sur ce qui semble être un passage, sculpté naturellement dans la roche ...

Les roches Saint-Jacques, me dévoilent un très original tunnel sous roche, que voici !

Les roches Saint-Jacques, me dévoilent un très original tunnel sous roche, que voici !

Ledit tunnel possède à son extrémité, une ouverture, donnant accès au sommet des rochers ...

Ledit tunnel possède à son extrémité, une ouverture, donnant accès au sommet des rochers ...

Je vais pouvoir me hisser au sommet du roc, avec cependant, quelques contorsions !

Je vais pouvoir me hisser au sommet du roc, avec cependant, quelques contorsions !

Le tunnel en vue d'ensemble, après que je l'ai traversé de part en part !

Le tunnel en vue d'ensemble, après que je l'ai traversé de part en part !

La dalle sommitale est en vue, avec un environnement sylvicole de toute beauté.

La dalle sommitale est en vue, avec un environnement sylvicole de toute beauté.

Les essences résineuses sont très largement dominantes, aux roches Saint-Jacques.

Les essences résineuses sont très largement dominantes, aux roches Saint-Jacques.

Vue d'ensemble attrayante, du sommet des roches Saint-Jacques : ça sent bon la tranquillité, ici !

Vue d'ensemble attrayante, du sommet des roches Saint-Jacques : ça sent bon la tranquillité, ici !

Je déplore l'absence totale de point de vue, même ici, à 1028 mètres d'altitude. Rageant, çà !

Je déplore l'absence totale de point de vue, même ici, à 1028 mètres d'altitude. Rageant, çà !

La barre fatidique des 1000 mètres d'altitude est franchie, ici, aux roches Saint-Jacques ...

La barre fatidique des 1000 mètres d'altitude est franchie, ici, aux roches Saint-Jacques ...

Les dalles granitiques sont plates et dénudées : elles forment de bons sièges reposoirs !

Les dalles granitiques sont plates et dénudées : elles forment de bons sièges reposoirs !

Ce cliché signe la fin, de ma visite des roches Saint-Jacques.

Ce cliché signe la fin, de ma visite des roches Saint-Jacques.

Prochaine destination et non des moindres : la tourbière du Champâtre !

Prochaine destination et non des moindres : la tourbière du Champâtre !

 

 

 

Visite des roches Saint-Jacques : 2/2.

 

 

 

 

26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 01:07

DES ROCHERS PITTORESQUES MÉCONNUS

 

 

 

Quelque part au-dessus des vallées de La Bresse et de Rochesson, se trouve le petit col de Menufosse, dont l'altitude est voisine de 900 mètres. La forêt domaniale des Noires Gouttes, occupe une majeure partie des hauteurs dominant ledit col de Menufosse, avec comme point culminant, le Rondfaing et ses quelque 1060 mètres. Le sommet du Rondfaing est situé à l'Est du col de Menufosse, au-dessus d'un ancien cirque glaciaire abritant une remarquable tourbière humide et acide. À l'Ouest du col de Menufosse, le randonneur un peu aventureux, pourra découvrir deux curiosités naturelles et sauvages d'intérêt : les pittoresques roches Saint-Jacques, dont il est question dans ce nouvel article, ainsi que l'ultra sauvage tourbière dite du Champâtre. Un petit mais fort joli sentier circulaire, permettra de partir à la découverte de ces deux sites remarquables, peuplant la belle forêt domaniale des Noites Gouttes.

 

Attention cependant, car l'accès à la tourbière du Champâtre n'est pas du tout balisé ... L'endroit, absolument somptueux, ne s'accèdera que par une sente piétinée, partant depuis la base des roches Saint-Jacques et filant en direction de l'Occident !

 

PS : altitudes respectives ...

- roches Saint-Jacques : 1028 mètres.

- tourbière Champâtre : 1000 mètres.

 

 

 

 

Au pied des roches granitiques " Saint-Jacques " ...

Au pied des roches granitiques " Saint-Jacques " ...

Le sentier balisé (anneau bleu), passe entre les roches, au niveau d'un long corridor ...

Le sentier balisé (anneau bleu), passe entre les roches, au niveau d'un long corridor ...

Dans le passage rocheux, formant un genre de tunnel : original, çà !

Dans le passage rocheux, formant un genre de tunnel : original, çà !

L'altitude et le nom du site, sont mentionnés par un écriteau du Club Vosgien local.

L'altitude et le nom du site, sont mentionnés par un écriteau du Club Vosgien local.

Vue générale d'approche du site, en venant depuis le bas (du côté de Menufosse).

Vue générale d'approche du site, en venant depuis le bas (du côté de Menufosse).

 

 

 

Visite des roches Saint-Jacques : 1/2.

 

 

 

 

26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 00:48

UN ÉTANG-TOURBIÈRE PRÈS DE MENUFOSSE (2)

 

 

 

 

Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.
Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.
Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.
Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.
Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.
Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.
Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.
Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.
Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.
Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.
Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.

Défilé photographique : le tour de l'étang-tourbière de Jemnaufaing.

 

 

 

Visite du site de Jemnaufaing : 2/2.

 

 

 

 

25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 01:01

UN ÉTANG-TOURBIÈRE PRÈS DE MENUFOSSE (1)

 

 

 

Sur les hauteurs boisées humides sises entre La Bresse et Rochesson, se trouve la forêt domaniale des Noires Gouttes. Son altitude maximale s'établit à environ 1060 mètres, au lieu-dit du Rondfaing. Le plus célèbre étang-tourbière de cette forêt vosgienne, est celui de Jemnaufaing, dont l'altitude exacte est de 999 mètres. C'est plus précisément ce lieu, que je vais tenter de vous faire découvrir, dans ce nouvel article ...

 

Le point de départ conseillé, afin de partir à la découverte du site de Jemnaufaing, est fixé au col de Menufosse, dont l'altitude est voisine des 950 mètres, à la limite avec les chaumes vosgiennes. L'accès routier au col de Menufosse s'effectue au départ de La Bresse, en suivant tout d'abord la route en direction de Vagney, puis ensuite, en empruntant une étroite et sinueuse route carrossable de montagne. Les lacets serrés et l'inclinaison prononcée sont les deux signes distinctifs, de cette route de Menufosse, sur laquelle le croisement entre deux véhicules pourra s'avérer problématique ...

 

 

 

 

L'étang-tourbière de Jemnaufaing, en vue générale (alt. 999 m).

L'étang-tourbière de Jemnaufaing, en vue générale (alt. 999 m).

À première vue, je ne vois que des herbes hautes à perte de vue et l'eau semble absente ...

À première vue, je ne vois que des herbes hautes à perte de vue et l'eau semble absente ...

Attention : le site de Jemnaufaing est à la fois, une propriété privée et une réserve naturelle !

Attention : le site de Jemnaufaing est à la fois, une propriété privée et une réserve naturelle !

L'eau est en effet invisible, car cachée sous un redoutable tapis d'herbes et de sphaignes ...

L'eau est en effet invisible, car cachée sous un redoutable tapis d'herbes et de sphaignes ...

Je ne reste pas insensible, face à ce décor semblant sortir tout droit de la Laponie !

Je ne reste pas insensible, face à ce décor semblant sortir tout droit de la Laponie !

 

 

 

Visite du site de Jemnaufaing : 1/2.

 

 

 

 

21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 00:21

UNE TOURBIÈRE FLOTTANTE INCROYABLE (2)

 

 

 

 

Drosera Inundata © (radeau tourbeux flottant de Blanchemer).

Drosera Inundata © (radeau tourbeux flottant de Blanchemer).

Séquence diapo 1 : Drosera Inundata © (rossolis inondés).
Séquence diapo 1 : Drosera Inundata © (rossolis inondés).
Séquence diapo 1 : Drosera Inundata © (rossolis inondés).
Séquence diapo 1 : Drosera Inundata © (rossolis inondés).
Séquence diapo 1 : Drosera Inundata © (rossolis inondés).
Séquence diapo 1 : Drosera Inundata © (rossolis inondés).

Séquence diapo 1 : Drosera Inundata © (rossolis inondés).

Séquence diapo 2 : Drosera Rotundifolia © , sur tourbe noire nue (rossolis à feuilles rondes).
Séquence diapo 2 : Drosera Rotundifolia © , sur tourbe noire nue (rossolis à feuilles rondes).
Séquence diapo 2 : Drosera Rotundifolia © , sur tourbe noire nue (rossolis à feuilles rondes).
Séquence diapo 2 : Drosera Rotundifolia © , sur tourbe noire nue (rossolis à feuilles rondes).
Séquence diapo 2 : Drosera Rotundifolia © , sur tourbe noire nue (rossolis à feuilles rondes).
Séquence diapo 2 : Drosera Rotundifolia © , sur tourbe noire nue (rossolis à feuilles rondes).
Séquence diapo 2 : Drosera Rotundifolia © , sur tourbe noire nue (rossolis à feuilles rondes).
Séquence diapo 2 : Drosera Rotundifolia © , sur tourbe noire nue (rossolis à feuilles rondes).
Séquence diapo 2 : Drosera Rotundifolia © , sur tourbe noire nue (rossolis à feuilles rondes).

Séquence diapo 2 : Drosera Rotundifolia © , sur tourbe noire nue (rossolis à feuilles rondes).

Drosera Inundata © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Inundata © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

 

 

 

VISITE DU SITE DE BLANCHEMER : 3/3.

 

 

 

 

17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 00:50

UNE TOURBIÈRE FLOTTANTE INCROYABLE (1)

 

 

 

 

Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).
Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).

Drosera Rotundifolia © (vues sur la partie émergée du radeau flottant).

 

 

 

VISITE DU SITE DE BLANCHEMER : 2/3.

 

 

 

 

16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 23:49

REVISITE D'UN REMARQUABLE LAC-TOURBIÈRE

 

 

 

 

Après le lac-barrage de la Lande, cap sur le plus séduisant et intéressant lac-tourbière de Blanchemer !

Après le lac-barrage de la Lande, cap sur le plus séduisant et intéressant lac-tourbière de Blanchemer !

Vue d'ensemble d'approche, du lac de Blanchemer : une " plage " existe, ici !

Vue d'ensemble d'approche, du lac de Blanchemer : une " plage " existe, ici !

Blanchemer : un ancien cirque glaciaire, admirablement dominé par le Rainkopf (alt. 1305 m).

Blanchemer : un ancien cirque glaciaire, admirablement dominé par le Rainkopf (alt. 1305 m).

Le radeau tourbeux (flottant), se situe sur la droite, à moitié dans l'ombre ...

Le radeau tourbeux (flottant), se situe sur la droite, à moitié dans l'ombre ...

Vue d'ensemble, du radeau tourbeux de Blanchemer (attention : déplacement périlleux ! ).

Vue d'ensemble, du radeau tourbeux de Blanchemer (attention : déplacement périlleux ! ).

À la limite, entre le radeau tourbeux et le lac : stupéfiant !

À la limite, entre le radeau tourbeux et le lac : stupéfiant !

Il n'est pas rare de rencontrer, sur ce radeau flottant, ... des pêcheurs !

Il n'est pas rare de rencontrer, sur ce radeau flottant, ... des pêcheurs !

La tourbière flottante de Blanchemer, surplombée par le massif du Rainkopf (alt. maxi : 1305 m).

La tourbière flottante de Blanchemer, surplombée par le massif du Rainkopf (alt. maxi : 1305 m).

Les trous d'eau constituent des pièges redoutables : attention aux risques d'enlisement !

Les trous d'eau constituent des pièges redoutables : attention aux risques d'enlisement !

Je me situe ici, à très précisément, 984 mètres d'altitude.

Je me situe ici, à très précisément, 984 mètres d'altitude.

Blanchemer est beaucoup plus joli à voir, que le site voisin de la Lande ; c'est une évidence !

Blanchemer est beaucoup plus joli à voir, que le site voisin de la Lande ; c'est une évidence !

En me baissant au niveau du sol meuble, je tombe sur de superbes lycopodes à rameaux annuels ...

En me baissant au niveau du sol meuble, je tombe sur de superbes lycopodes à rameaux annuels ...

" Lycopodium Annotinum " : cette espèce de lycopodes est très rare, dans les tourbières vosgiennes.

" Lycopodium Annotinum " : cette espèce de lycopodes est très rare, dans les tourbières vosgiennes.

Les sphaignes vertes et rouges sont présentes en grande quantité, sur le site de Blanchemer.

Les sphaignes vertes et rouges sont présentes en grande quantité, sur le site de Blanchemer.

" Drosera Rotundifolia " : c'est la plante carnivore par excellence, dans nos tourbières vosgiennes !

" Drosera Rotundifolia " : c'est la plante carnivore par excellence, dans nos tourbières vosgiennes !

Les droséras à feuilles rondes : ma plante fétiche, of course !

Les droséras à feuilles rondes : ma plante fétiche, of course !

 

 

 

VISITE DU SITE DE BLANCHEMER : 1/3.

 

 

 

 

14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 01:38

UNE ANCIENNE TOURBIÈRE EN DE MAIGRES VESTIGES

 

 

 

 

Vue d'ensemble du site de la Lande, depuis son extrémité orientale.

Vue d'ensemble du site de la Lande, depuis son extrémité orientale.

Les très maigres vestiges, d'une tourbière ancienne, qui à l'époque, fut remarquable ...

Les très maigres vestiges, d'une tourbière ancienne, qui à l'époque, fut remarquable ...

Un sentier-passerelle, permet de traverser une petite zone marécageuse et tourbeuse ...

Un sentier-passerelle, permet de traverser une petite zone marécageuse et tourbeuse ...

Les hautes herbes coupantes sont archi dominantes, dans cette ancienne tourbière.

Les hautes herbes coupantes sont archi dominantes, dans cette ancienne tourbière.

Une aire de pique-nique est judicieusement aménagée, au milieu de cette ancienne tourbière !

Une aire de pique-nique est judicieusement aménagée, au milieu de cette ancienne tourbière !

Les hautes herbes coupantes et les brimbelles sont largement dominantes, ici.

Les hautes herbes coupantes et les brimbelles sont largement dominantes, ici.

L'ancienne tourbière aujourd'hui asséchée (premier plan) et l'actuel lac-barrage (second plan).

L'ancienne tourbière aujourd'hui asséchée (premier plan) et l'actuel lac-barrage (second plan).

Quelle belle palette de tons verts : j'aime beaucoup !

Quelle belle palette de tons verts : j'aime beaucoup !

Aucune trace de linaigrettes ou de droséras, dans cette ancienne tourbière : quel dommage !

Aucune trace de linaigrettes ou de droséras, dans cette ancienne tourbière : quel dommage !

La végétation arborée est très dense, étouffante même, ici (attention aux redoutables tiques ! ).

La végétation arborée est très dense, étouffante même, ici (attention aux redoutables tiques ! ).

Bouleaux, épicéas et sapins : voici les essences arboricoles dominantes, à la Lande.

Bouleaux, épicéas et sapins : voici les essences arboricoles dominantes, à la Lande.

La visite de l'ancienne tourbière de la Lande, fut extrêmement brève, rapide ...

La visite de l'ancienne tourbière de la Lande, fut extrêmement brève, rapide ...

Inadmissible et incompréhensible : l'ancienne tourbière de la Lande est aujourd'hui, immergée !

Inadmissible et incompréhensible : l'ancienne tourbière de la Lande est aujourd'hui, immergée !

 

 

 

ARTICLE DE LA LANDE : 2/2.

 

 

 

 

13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 18:10

UN LAC ARTIFICIEL PEU GRACIEUX

 

 

 

Entre les massifs du Hohneck au Nord et du Rothenbachkopf, sur le versant vosgien de la ligne de crête principale des Hautes-Vosges, se trouvent pas moins de quatre anciens cirques glaciaires, abritant chacun d'entre eux, soit des lacs ou soit des tourbières humides et acides. L'altitude de ces quatre cuvettes glaciaires s'établit aux alentours des mille mètres, une barre symbolique pour le proche secteur de La Bresse (88).

 

Du Nord au Sud, on distingue, dans l'ordre de passage :

- la prairie marécageuse et tourbeuse du Chitelet (alt. ~ 1100 m).

- le lac artificiel (ancienne tourbière), de la Lande (alt. 1058 m).

- le lac et le radeau-tourbière de Blanchemer (alt. 984 m).

- la tourbière lacustre protégée de Machais (alt. 981 m).

 

En ce qui concerne le lac-barrage de la Lande, je dois mettre l'accent sur une histoire naturaliste qui a fait grincer les dents de beaucoup d'habitants locaux et également, de randonneurs passionnés, pros-nature. À l'époque, les soi-disant naturalistes vosgiens voulaient mettre en place dans ce prestigieux massif, ce que l'on appelle une réserve biologique intégrale, où toute intervention humaine serait formellement proscrite.

 

Deux sites étaient ainsi en lice, afin d'instaurer cette fameuse zone réglementée, mise sous couvercle protecteur, en qualité de Natura 2000. L'arrêté préfectoral de protection du biotope prévoyait au choix, de mettre à la disposition des naturalistes, soit le site de la Lande, ou soit, le site de Machais. La préfecture vosgienne avait au départ, proposé la site de la Lande, afin de mettre en place ladite réserve biologique ...

 

Mécontents de cette proposition, car le site n'étant soi-disant pas assez séduisant à l'oeil, les naturalistes préféraient le site de Machais. Pendant ce temps, la préfecture avait décidé d'installer un barrage sur le site de Machais, en asséchant la tourbière lacustre existante. Colère des naturalistes oblige, la préfecture a dû capituler et s'est ainsi jetée, sur le site de la Lande, beaucoup moins séduisant que celui de Machais ...

 

La suite, on la connaît bien. L'actuel lac de la Lande, crée de toute pièce par la construction d'un gigantesque et ô combien horrible barrage de béton ( ! ), présente un intérêt de visite extrêmement limité, d'autant plus que l'ancienne tourbière qui s'y trouvait a été intégralement inondée sous des tonnes d'eau, au détriment de sa richesse floristique et que plusieurs pistes de ski alpin viennent désormais lécher l'extrémité orientale du lac ...

 

Débilité humaine par excellence, les sites de la Lande et de Machais ont tous les deux, vécu un passé excessivement mouvementé, totalement inadmissible à mes yeux de randonneur passionné et aguerri. De nos jours, il n'est même plus possible de venir découvrir la sublissime tourbière lacustre de Machais : l'endroit est devenu une véritable prison, un espace naturel et sauvage mis sous cloche, par d'ignobles instances gouvernementales et environnementales, qui s'y permettent tout et n'importe quoi. On ne compte plus les pénétrations soi-disant officielles, de carottage, de sondage, ou encore, d'études plus ou moins utiles et scientifiques. Et dire que ces pénétrations à but théoriquement scientifiques, causent comme les pénétrations particulières de certains randonneurs, leurs lots de dérangements et de dégradations, de piétinement et de destruction botaniques !

 

Il a été tout récemment prouvé, que lorsqu'une tourbière active, riche en droséras carnivores, n'est plus du tout piétinée et entre guillemets aérée, la végétation spécifique qui y a élue domicile finit par s'amoindrir et par disparaître, en étouffant au milieu des sphaignes, des laîches des marais, ou encore, des callunes vulgaires et des brimbelles. La tourbière de Machais par exemple, victime injuste d'une réglementation dictatoriale, se referme toujours davantage, année après année. Les linaigrettes et les droséras, si remarquables dans ce milieu humide et acide, deviennent de plus en plus rares, faute d'aération pédestre suffisante. Désormais, afin de pouvoir contempler dignement l'incroyable richesse botanique de ces milieux, les randonneurs pros-nature et passionnés seront condamnés à se rendre au lac de Blanchemer, qui lui, possède un fabuleux radeau-tourbière flottant !

 

CELUI-CI FERA L'OBJET D'UNE VISITE FUTURE !

 

 

 

 

Vue générale du lac-barrage, avec au fond, le massif du Kastelberg (alt. maxi : 1350 m).

Vue générale du lac-barrage, avec au fond, le massif du Kastelberg (alt. maxi : 1350 m).

Le site pointe à quelque 1058 mètres d'altitude, au pied du Kastelberg (1350 m).

Le site pointe à quelque 1058 mètres d'altitude, au pied du Kastelberg (1350 m).

Les berges du lac sont bien tristes et ne présentent qu'un attrait limité ...

Les berges du lac sont bien tristes et ne présentent qu'un attrait limité ...

Quand je pense, qu'ici à l'époque, il existait une superbe tourbière humide et acide !

Quand je pense, qu'ici à l'époque, il existait une superbe tourbière humide et acide !

C'est bien joli l'eau certes, mais le site reste désespérément artificiel !

C'est bien joli l'eau certes, mais le site reste désespérément artificiel !

Ce qui reste, en tant que maigres vestiges, de l'ancienne tourbière de la Lande ...

Ce qui reste, en tant que maigres vestiges, de l'ancienne tourbière de la Lande ...

 

 

 

ARTICLE DE LA LANDE : 1/2.

 

 

 

 

Présentation

  • : VOSGES - PALATINAT
  • VOSGES - PALATINAT
  • : Articles de randonnées pédestres dans les Vosges et le Palatinat allemand, compte-rendus de circuits de visites rocheuses et de photographies naturelles.
  • Contact

Profil

  • PPDR
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).

Rechercher