Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 21:55

UNE TRÈS SÉDUISANTE AMBIANCE DU SOIR

 

 

 

 

Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .
Vosges Centrales : GRAFENWEIHER (alt. 560 m) - 04 - .

 

 

 

NOTA BENE : avis important !

 

Sur le site tourbeux du Grafenweiher (alt. 563 m), la partie centrale de la tourbière recèle plusieurs trous d'eau à l'air libre, constituant de périlleux pièges d'enlisement. Les abords desdits trous d'eau regorgent de sphaignes vertes et rouges et de plus, pendant la belle saison, les fantastiques plantes insectivores que sont les droséras à feuilles rondes, y foisonnent. Lesdites droséras, espèce floristique rare et protégée au sein du massif vosgien, sont généralement très précoces dans le massif du Schneeberg : en effet, il n'est pas rare au Grafenweiher, de les apercevoir déjà au mois d'avril. Ceci s'explique par des températures plus clémentes que dans les Hautes-Vosges, avec un hiver bien moins long et rigoureux, ainsi que par une altitude beaucoup plus basse. Les droséras du Grafenweiher sont de dimensions modestes et beaucoup d'entre elles se montrent très difficiles à deviner, au milieu d'un très épais tapis végétal humide et acide, formé essentiellement de callunes et de sphaignes. Actuellement encore, la tourbière forestière du Grafenweiher constitue un havre de paix bienvenu, sis à l'écart des grandes autoroutes pédestres de Wangenbourg et du Schneeberg.

 

 

 

Drosera Rotundifolia, vue au Grafenweiher (copyrighted by www.vosges-palatinat.com, avril 2015).

Drosera Rotundifolia, vue au Grafenweiher (copyrighted by www.vosges-palatinat.com, avril 2015).

19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 00:29

LA TOURBIÈRE ENCORE BIEN ENDORMIE

 

 

 

Après m'être rendu dans le remarquable massif volcanique du Nideck, je décide de retourner voir un endroit me tenant particulièrement à coeur, au sein du grand massif du Schneeberg. C'est avec beaucoup de plaisir, que je vais revoir la sauvage tourbière forestière du Grafenweiher, sise au fond d'un ancien cirque d'origine glaciaire, à quelque 560 mètres d'altitude sur le flanc Nord du massif du Hengst. Ladite tourbière est déjà située dans le département de la Moselle, à seulement 150 mètres à l'Ouest de la frontière avec le département du Bas-Rhin, formée avec le ruisseau de la Mossig.

 

La partie périphérique de la tourbière est bombée, avec une présence en abondance, de sphaignes vertes et de bouleaux pubescents. Cette partie du site se révèle relativement sèche, comparée à la partie centrale, ouverte et qui elle, se montre extrêmement humide et acide. L'endroit se referme toujours davantage, cependant, il y a encore plusieurs trous d'eau béants, constituant des pièges d'enlisement redoutables. En bordure de ces trous d'eau et uniquement pendant la belle saison, le randonneur amateur de botanique rare, pourra contempler de merveilleuses petites plantes carnivores, appelées droséras à feuilles rondes. Sur l'ensemble de la partie centrale de la tourbière, des tiges cotonneuses blanches seront présentes en masse : il s'agit de linaigrettes houppées. Le site du Grafenweiher abrite également la fougère aigle, l'andromède, ainsi que la canneberge. Le site, actuellement encore bien préservé et très peu fréquenté du grand public randonneur, s'accède très rapidement, au départ du lieu-dit de la Schneematt, localisé en contrebas de Windsbourg et de la source de la Mossig.

 

 

 

 

La belle et sauvage tourbière forestière du Grafenweiher, encore bien endormie ...

La belle et sauvage tourbière forestière du Grafenweiher, encore bien endormie ...

La tourbière du Grafenweiher, vue au travers de sa périphérie, peuplée de bouleaux pubescents.

La tourbière du Grafenweiher, vue au travers de sa périphérie, peuplée de bouleaux pubescents.

La tourbière, dans sa partie frontière, entre la partie bombée périphérique et la partie centrale humide.

La tourbière, dans sa partie frontière, entre la partie bombée périphérique et la partie centrale humide.

L'humidité est très importante, sur la partie centrale de la tourbière (partie la plus " dangereuse " ! ).

L'humidité est très importante, sur la partie centrale de la tourbière (partie la plus " dangereuse " ! ).

La rivière torentielle de la Mossig, sise en contrebas de la tourbière du Grafenweiher.

La rivière torentielle de la Mossig, sise en contrebas de la tourbière du Grafenweiher.

16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 22:16

PETIT CROCHET À LA MYTHIQUE CASCADE

 

 

 

Sous les imposantes falaises porphyriques du Hirschfels et du Schieferberg, se trouve un remarquable cirque d'origine volcanique : celui du Nideck, abritant l'une des plus célèbres cascades de tout le département du Bas-Rhin (67). Ladite cascade, haute de quelque 35 mètres, plonge à pic juste en-dessous des très connues ruines féodales du Nideck. Le site, surplombant la profonde et sauvage vallée de la Hasel, s'accède aisément, en partance de la maison forestière du Nideck, sur la route de montagne reliant entre elles, les bourgades champêtres d'Oberhaslach et de Wangenbourg via le col des Pandours. Le sentier de grande randonnée du GR 53, balisé de rectangles rouges, passe à la fois par les ruines et par la cascade du Nideck. Avec le sommet du Schneeberg, le site du Nideck constitue l'une des destinations de randonnée pédestre parmi les plus connues et appréciées, de toutes les Vosges Centrales ...

 

 

 

 

Vue générale de la cascade du Nideck, depuis le sentier du GR 53 (alt. 480 m).

Vue générale de la cascade du Nideck, depuis le sentier du GR 53 (alt. 480 m).

La cascade du Nideck, dont la hauteur totale flirte avec les 35 mètres.

La cascade du Nideck, dont la hauteur totale flirte avec les 35 mètres.

La partie supérieure de la belle cascade du Nideck, avec sa falaise de porphyre gris.

La partie supérieure de la belle cascade du Nideck, avec sa falaise de porphyre gris.

 

 

 

DIAPORAMA

 

 

 

 

Diaporama : la cascade du Nideck à la fin de l'hiver 2015 ...
Diaporama : la cascade du Nideck à la fin de l'hiver 2015 ...
Diaporama : la cascade du Nideck à la fin de l'hiver 2015 ...
Diaporama : la cascade du Nideck à la fin de l'hiver 2015 ...
Diaporama : la cascade du Nideck à la fin de l'hiver 2015 ...
Diaporama : la cascade du Nideck à la fin de l'hiver 2015 ...
Diaporama : la cascade du Nideck à la fin de l'hiver 2015 ...
Diaporama : la cascade du Nideck à la fin de l'hiver 2015 ...
Diaporama : la cascade du Nideck à la fin de l'hiver 2015 ...

Diaporama : la cascade du Nideck à la fin de l'hiver 2015 ...

 

 

 

VIDÉOS

 

 

 

 

DE LOIN ...

DE PRÈS !

13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 21:58

UNE AMBIANCE DU SOIR EXTRAORDINAIRE

 

 

 

 

Au sommet du Schieferberg : un environnement hors du temps, à couper le souffle !

Au sommet du Schieferberg : un environnement hors du temps, à couper le souffle !

 

 

 

DIAPORAMA SUR LE SITE DU SCHIEFERBERG

 

 

 

 

Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...
Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...

Le Schieferberg, dans une splendide ambiance du soir naissant, un soir de février 2015 ...

 

 

 

LE SCHIEFERBERG EN MODE VIDÉO (S)

 

 

 

 

La crête du Schieferberg, au-dessus de l'ancien cirque volcanique et porphyrique du Nideck : le plus sauvage panorama de ce secteur, avec deux face-à-face de rêve, sur le massif du Rocher de Mutzig à gauche et sur celui du Schneeberg à droite !

Moi-même, PPDR.

12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 22:32

DE SUBLIMES COULEURS DU SOIR NAISSANT

 

 

 

Pour cette nouvelle randonnée pédestre, j'ai choisi de retourner à un endroit me tenant particulièrement à coeur : il s'agit du promontoire porphyrique du Schieferberg, situé au-dessus de la cascade et des châteaux du Nideck et sous le prestigieux massif du Schneeberg. L'endroit, excessivement aérien et sauvage, m'avait très profondément marqué, lorsque je l'avais découvert pour ma toute première fois en 2014. Je l'avais découvert en pleine saison estivale, avec des couleurs éclatantes ainsi qu'une végétation luxuriante, dont la palette des tons verts était très étendue. Au sommet du Schieferberg, la forêt est à dominantes très largement résineuses, les essences feuillues étant très rares et localisées. L'ambiance qui règne ici est quasiment méditerranéenne, avec une dalle rocheuse très vaste et largement ouverte, recouverte de mousses, de lichens ainsi que de callunes.

 

Le Schieferberg s'accède de préférence depuis la maison forestière du Nideck, sise aux abords de la route montagnarde reliant les vallées de la Hasel et de la Mossig entre elles, via le col des Pandours. Le site pourra également s'accéder depuis le tout proche promontoire panoramique du Hirschfels, situé sur le tracé d'une variante du GR 53 rectangle rouge. Les pitons porphyriques du Hirschfels et du Schieferberg sont tous deux d'origine volcanique et de nos jours encore, ils constituent des observatoires panoramiques de choix, à la fois sur l'ancien cirque du Nideck, ainsi que sur les imposants massifs du Schneeberg et du Rocher de Mutzig. Dans ce secteur précis des Vosges Centrales, l'altitude dépasse tout juste la barre des mille mètres d'altitude en seulement deux endroits : le Donon avec ses 1009 mètres et le Rocher de Mutzig avec ses 1010 mètres. Tout un symbole ...

 

Quoi qu'il en soit, le Schieferberg est un lieu bien sauvage et isolé, qui permet de s'isoler, de se ressourcer et de méditer, tout en profitant d'un splendide horizon panoramique. Il faudra cependant sévèrement crapahuter, afin d'atteindre la dalle sommitale du site, sise à quelque 609 mètres d'altitude, au-dessus d'un très spectaculaire précipice forestier. Les pentes d'accès au Schieferberg se révèlent extrêmement raides, heureusement, un semblant de sentier autorisera l'accès direct à la fantastique dalle sommitale panoramique. La crête du Schieferberg est très régulièrement arpentée par les chasseurs locaux, sa forêt se montrant très giboyeuse. Les traces de civilisation sont encore absentes au sommet du Schieferberg, d'autant plus que le site est non sécurisé : il faudra rester sur ses gardes en se rendant sur les lieux, surtout si vous êtes accompagnés d'enfants en bas âges. En effet, le précipice boisé est abyssal et le risque d'éboulement est omniprésent !

 

 

 

 

Superbe forêt résineuse, observée non loin de la cascade du Nideck.

Superbe forêt résineuse, observée non loin de la cascade du Nideck.

C'est par ce fort joli chemin forestier, que je vais tenter d'accéder au site du Schieferberg ...

C'est par ce fort joli chemin forestier, que je vais tenter d'accéder au site du Schieferberg ...

Fin d'hiver oblige, les arbres sont encore entièrement effeuillés.

Fin d'hiver oblige, les arbres sont encore entièrement effeuillés.

Les essences résineuses sont très nombreuses, dans le massif du Nideck.

Les essences résineuses sont très nombreuses, dans le massif du Nideck.

Voici l'abrupte ligne de coupe, toute droite, qui va me conduire jusqu'au sommet du Schieferberg.

Voici l'abrupte ligne de coupe, toute droite, qui va me conduire jusqu'au sommet du Schieferberg.

Encore et encore des résineux : ils pullulent, au sommet du Schieferberg ...

Encore et encore des résineux : ils pullulent, au sommet du Schieferberg ...

Ça y est, enfin : le promontoire-observatoire du Schieferberg est en vue !

Ça y est, enfin : le promontoire-observatoire du Schieferberg est en vue !

La dalle sommitale, entièrement dénudée, pointe en direction du massif du Schneeberg ...

La dalle sommitale, entièrement dénudée, pointe en direction du massif du Schneeberg ...

Face-à-face splendide et sauvage, sur le château du Nideck et le massif du Schneeberg !

Face-à-face splendide et sauvage, sur le château du Nideck et le massif du Schneeberg !

Ces petites crottes sont bien la preuve, que le Schieferberg est fréquenté par la faune sauvage ...

Ces petites crottes sont bien la preuve, que le Schieferberg est fréquenté par la faune sauvage ...

Toujours les résineux : au Schieferberg, les essences feuillues sont quasiment absentes.

Toujours les résineux : au Schieferberg, les essences feuillues sont quasiment absentes.

Cette dalle panoramique pointe à quelque 609 mètres d'altitude.

Cette dalle panoramique pointe à quelque 609 mètres d'altitude.

C'est ici, que je vais faire ma pause pique-nique, devant un somptueux panorama ...

C'est ici, que je vais faire ma pause pique-nique, devant un somptueux panorama ...

7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 13:59

UN CHOUETTE COUP D'OEIL PLONGEANT SUR SAVERNE

 

 

 

Le Marienfels désigne un petit promontoire gréseux, de poudingue, situé à l'Ouest de la petite ville piémontaise de Saverne, au-dessus de la grande vallée de la Zorn et du vallon solitaire du Ramsthal. À quelque 385 mètres d'altitude, le site du Marienfels est localisé à seulement 500 petits mètres de distance à vol d'oiseau, des ruines féodales du Greiffenstein. De son sommet, aménagé avec un banc reposoir, il propose un joli coup d'oeil plongeant, non seulement sur le vallon et l'étang du Ramsthal, mais aussi, sur le débouché de la vallée de la Zorn, au niveau de la bourgade savernoise. Au fond, par temps clair, la vue portera sur la plaine rhénane. L'accès pédestre le plus aisé et rapide, se pratiquera par l'étang du Ramsthal.

 

 

 

 

Le rocher-panorama du Marienfels, altitude 385 mètres.

Le rocher-panorama du Marienfels, altitude 385 mètres.

Le point de vue du Marienfels, sur le vallon du Ramsthal et la ville piémontaise de Saverne.

Le point de vue du Marienfels, sur le vallon du Ramsthal et la ville piémontaise de Saverne.

 

 

 

DIAPORAMA DU PANORAMA DU MARIENFELS

 

 

 

 

Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...
Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...
Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...
Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...
Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...
Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...
Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...
Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...
Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...
Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...

Le rocher-panorama du Marienfels et sa vue sur le Ramsthal et Saverne ...

4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 23:07

UN JOLI COUP D'OEIL SUR LA VALLÉE DE LA ZORN

 

 

 

Le Rappenfels savernois, du haut de ses 383 mètres d'altitude, domine à la fois la vallée de la Zorn, le canal de la Marne au Rhin et l'annexe de Stambach. Cette dernière est située à environ mi-distance, entre Saverne en Alsace à l'Est et Lutzelbourg en Lorraine à l'Ouest. Stambach donne également accès à la vaste clairière du Haberacker, ainsi qu'à la route touristique des châteaux-forts du Savernois, parmi lesquels on peut citer le Greiffenstein, l'Ochsenstein, les deux Geroldseck, ainsi que le plus célèbre d'entre eux, à savoir le Haut-Barr.

 

Le sommet du Rappenfels, entièrement dénudé, est composé de grandes dalles gréseuses bombées, offrant de très nombreuses possibilités de s'asseoir. L'endroit est idéal afin de pratiquer un pique-nique nature, d'autant plus qu'il est situé sur le tracé du sentier de grande randonnée du GR 531, rectangle bleu. Une remarquable pinède sur dalle a élue domicile ici, au sommet du Rappenfels savernois. En bordure de précipice, on trouve de très nombreux pins bonzaïs et un peu en arrière du point de vue, les pins parasols sont légion.

 

Le point de vue du Rappenfels savernois s'ouvre, de gauche à droite, sur :

  • la forteresse médiévale du Haut-Barr et le pont du diable (458 m),
  • le donjon carré ruiné du Grand Geroldseck (475 m),
  • la butte boisée féodale du Petit Geroldseck (464 m),
  • le massif panoramique du Brotschberg (542 m),
  • le massif à roches druidiques du Wuestenberg (536 m),
  • le plateau et les vestiges gallo-romains de la Wasserwald.

 

 

 

 

 

 

 

 

Panorama sauvage, depuis le Rappenfels savernois (alt. 383 m) ...

Panorama sauvage, depuis le Rappenfels savernois (alt. 383 m) ...

 

 

 

DIAPORAMA DU PANORAMA DU RAPPENFELS SAVERNOIS

 

 

 

 

Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !
Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !

Au sommet du Rappenfels savernois : pinède sur dalle, sièges naturels et beau point de vue !

4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 22:27

UNE TRÈS JOLIE PINÈDE SUR DALLE AU RAPPENFELS

 

 

 

Pour cette nouvelle balade dans le secteur du Savernois (vallée de la Zorn), j'ai choisi de retourner dans le massif de la Schlosserhoehe et du Greiffenstein, afin d'y revoir certains rochers remarquables et autres points de vue d'intérêt. Parmi eux, j'ai choisi d'aller revoir tout d'abord le Rappenfels, suivi ensuite, du Marienfels. Le premier est orienté plein Sud du côté de la vallée de la Zorn, alors que le second, lui, est dirigé plein Est du côté du vallon du Ramsthal. Les altitudes respectives de ces deux rochers sont de 383 et 385 mètres, l'altitude maximale du massif porteur de la Schlosserhoehe, atteignant quelque 465 mètres.

 

Le Rappenfels surplombe vertigineusement l'annexe de Stambach, qui dans la vallée de la Zorn, est située aux abords du canal de la Marne au Rhin et à environ mi-distance, entre Saverne à l'Est en Alsace et Lutzelbourg à l'Ouest en Lorraine. Ce rocher panoramique est desservi par le sentier de grande randonnée du GR 531, dont le symbole de balisage est un rectangle de couleur bleue. Ledit GR 531 passe également, plus à l'Est, par la charmante grotte Saint-Vit et par les ruines féodales du Greiffenstein. Au cap plein Sud, le même GR 531 donne accès respectivement, au Wuestenberg, au Krappenfels, à l'Ochsenstein, au Geissfels, ainsi qu'au col routier du Valsberg.

 

 

 

 

Le promontoire-observatoire du Rappenfels (alt. 383 m), sis au-dessus de Stambach.

Le promontoire-observatoire du Rappenfels (alt. 383 m), sis au-dessus de Stambach.

Une très belle pinède sur dalle a élue domicile, au sommet du Rappenfels.

Une très belle pinède sur dalle a élue domicile, au sommet du Rappenfels.

 

 

 

DIAPORAMA DE L'ACCÈS PAR LE GR 531

 

 

 

 

L'accès au rocher du Rappenfels s'effectue via le GR 531, rectangle bleu ...
L'accès au rocher du Rappenfels s'effectue via le GR 531, rectangle bleu ...
L'accès au rocher du Rappenfels s'effectue via le GR 531, rectangle bleu ...
L'accès au rocher du Rappenfels s'effectue via le GR 531, rectangle bleu ...
L'accès au rocher du Rappenfels s'effectue via le GR 531, rectangle bleu ...
L'accès au rocher du Rappenfels s'effectue via le GR 531, rectangle bleu ...

L'accès au rocher du Rappenfels s'effectue via le GR 531, rectangle bleu ...

Published by PPDR
commenter cet article
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 23:42

LE SITE ROCHEUX EN MODE VIDÉO (S)

 

 

 

Une fois n'est pas coutume, je vais vous refaire le coup d'un article avec certaines de mes séquences vidéos, que j'ai pu effectuer sur le terrain. Dans cedit article, je vais vous présenter le site rocheux du Krappenfels, situé au Sud-Ouest de la petite ville piémontaise de Saverne et de la vallée de la Zorn. Du haut de ses 532 mètres d'altitude, le promontoire-observatoire du Krappenfels occupe l'extrémité Sud du massif du Wuestenberg et fait face à un autre massif, plus conséquent : celui du Schlossberg, pointant lui, à 580 mètres d'altitude. Équipé et conventionné pour la pratique de l'escalade sportive, le Krappenfels offrira depuis son sommet, un remarquable panorama en direction du rocher de Dabo. À ne pas manquer !

 

 

 

 

LES SÉQUENCES VIDÉOS DU KRAPPENFELS

 

 

 

 

1 ] La devanture du promontoire-observatoire du Krappenfels.

2 ] La dalle sommitale du promontoire-observatoire du Krappenfels.

3 ] Les mousses communes et les callunes vulgaires au sommet du Krappenfels.

4 ] L'extrémité terminale de la dalle sommitale du Krappenfels.

5 ] La vue au cap Sud-Ouest, en direction du célèbre rocher de Dabo (Dagsbourg).

2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 00:42

UNE REMARQUABLE SOLITUDE DU SOIR (2)

 

 

 

 

L'extrémité Ouest de la dalle sommitale du Krappenfels, pointant vers le rocher de Dabo.

L'extrémité Ouest de la dalle sommitale du Krappenfels, pointant vers le rocher de Dabo.

Joli rocher en forme de champignon (base en entonnoir), un cas peu courant dans le proche secteur.

Joli rocher en forme de champignon (base en entonnoir), un cas peu courant dans le proche secteur.

Je ne perds jamais de vue, l'imposant massif du Schlossberg, sis à 580 mètres d'altitude.

Je ne perds jamais de vue, l'imposant massif du Schlossberg, sis à 580 mètres d'altitude.

Cet angle de vue sur le rocher de Dabo est le plus beau, que puisse nous offrir le site du Krappenfels !

Cet angle de vue sur le rocher de Dabo est le plus beau, que puisse nous offrir le site du Krappenfels !

Le rocher de Dabo ( " Dagsbourg " ), constitue le point culminant du secteur : ~ 650 m ...

Le rocher de Dabo ( " Dagsbourg " ), constitue le point culminant du secteur : ~ 650 m ...

L'attraction touristique majeure du pays forestier de Sarrebourg : c'est lui, le rocher de Dabo !

L'attraction touristique majeure du pays forestier de Sarrebourg : c'est lui, le rocher de Dabo !

Je profite quelques instants encore, de cette aire de détente et de pique-nique salvatrice ...

Je profite quelques instants encore, de cette aire de détente et de pique-nique salvatrice ...

L'astre solaire va bientôt venir lécher la ligne d'horizon : la nuit ne va plus tarder à tomber.

L'astre solaire va bientôt venir lécher la ligne d'horizon : la nuit ne va plus tarder à tomber.

Astre solaire couchant, vu depuis le Krappenfels, au-dessus des pylônes hertziens du Geissfels.

Astre solaire couchant, vu depuis le Krappenfels, au-dessus des pylônes hertziens du Geissfels.

Ultime regard, féerique malgré la présence d'une horrible ligne électrique, sur le soleil couchant ...

Ultime regard, féerique malgré la présence d'une horrible ligne électrique, sur le soleil couchant ...

 

 

 

Suite et fin de cette visite, en vidéos, dans mon prochain article.

 

 

 

 

Présentation

  • : VOSGES - PALATINAT
  • VOSGES - PALATINAT
  • : Articles de randonnées pédestres dans les Vosges et le Palatinat allemand, compte-rendus de circuits de visites rocheuses et de photographies naturelles.
  • Contact

Profil

  • PPDR
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).

Rechercher