Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 22:58

UN PROMONTOIRE D'ESCALADE HALLUCINANT

 

 

 

À l'extrémité Ouest du massif du Großer Rauhberg, se trouve l'impressionnant et méconnu promontoire d'escalade du Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler. À quelque 340 mètres d'altitude, le site domine admirablement, la cuvette verdoyante de Hauenstein, la cité cordonnière palatine par excellence. Le Rauhbergpfeiler atteint une hauteur maximale, frôlant les 50 mètres, ce qui est assez courant dans le proche secteur. Des voies d'escalade sportive particulièrement difficiles ont été mises en place, essentiellement sur le versant Sud du promontoire. Le site n'est que très peu connu et fréquenté, cependant, il arrive parfois, d'y voir des grimpeurs connaisseurs du lieu et aguerris, s'adonner à de véritables prouesses d'équilibre et de force, sur ces murailles gréseuses infernales, d'une verticalité à en rebuter plus d'un parmi le commun des mortels ...

 

Sachez par ailleurs, que la dalle sommitale du Rauhbergpfeiler est possible à accéder, via une petite grimpette à l'angle Nord-Est : un bel escalier naturel, permet de se hisser quasiment au sommet du roc, avec une vue plongeante sensationnelle, sur Hauenstein et ses hauteurs directes. À ne surtout pas manquer, donc, si vous êtes une fois de passage au Rauhbergpfeiler ; vous ne le regretterez pas, surtout si vous aimez bien le crapahutage et la varappe, ainsi qu'un bon lot de sensations fortes !

 

 

 

Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, alt. 340 m : le promontoire d'escalade.

Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, alt. 340 m : le promontoire d'escalade.

Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, alt. 340 m : le promontoire d'escalade.

Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, alt. 340 m : le promontoire d'escalade.

Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !

Diaporama : le Wilgartswiesener Rauhbergpfeiler, un site d'escalade de purs cinglés !

Partager cet article

20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 22:38

UNE ULTRA SAUVAGE ASCENSION EN HORS-PISTE

 

 

 

Pour cette toute nouvelle sortie rocheuse, toujours dans le Palatinat allemand, je vais rester dans le secteur de Hauenstein. Après m'être rendu à Spirkelbach et au Kleiner Rauhberg, je vais choisir de me rendre un petit peu plus au Nord, à Wilgartswiesen et au Großer Rauhberg. Là-bas, à seulement 800 mètres à vol d'oiseau du Spirkelbacher Rauhberg et de ses 370 mètres d'altitude, je vais tenter de vous faire découvrir deux autres monuments rocheux, remarquables et particulièrement sauvages, peu fréquentés : le Rauhbergpfeiler dans un premier temps, suivi du Bavariafels dans un second temps ...

 

Il n'existe qu'un seul et unique moyen, d'accéder au promontoire d'escalade du Rauhbergpfeiler, sis au-dessus de Wilgartswiesen et de la grande route B10. Au Nord-Est du Kleiner Rauhberg, au niveau d'un grand carrefour forestier où passe la piste cyclable reliant Hauenstein et Spirkelbach entre eux, vous devrez trouver le chemin forestier, assez large, contournant la montagne du Großer Rauhberg par son versant occidental. Engagez-vous sur ledit chemin et suivez-le tout droit, sur approximativement 400 à 500 mètres. Vous évoluerez ici, au milieu d'une très dense et superbe forêt de pins sylvestres, avec un sous-bois très riche en fougères géantes : attention aux tiques, quand même ...

 

Au terme de ces quelque 500 mètres de chemin, vous devrez faire très attention et trouver sur votre droite, la minuscule sente piétinée, montant en travers de la pente ... L'épaisse végétation arborée rend la reconnaissance de ladite sente très difficile, l'endroit n'étant fréquenté que très rarement, par de fins connaisseurs des rochers vasgoviens, ainsi que par des passionnés d'escalade sportive et de sensations fortes. Une fois ladite sente trouvée, vous devrez accomplir une très rude grimpette, se pratiquant en plusieurs épingles très serrées et extraordinairement raides. La masse titanesque du Rauhbergpfeiler se devine aisément, au milieu des aériens pins sylvestres. Une fois le site rocheux approché, vous jouirez, en levant vos yeux, d'une saisissante vue générale du site de varappe : la hauteur totale de l'ensemble, flirte avec la cinquantaine de mètres, mine de rien ! Le tout proche Bavariafels, encore plus sauvage, sensationnel et méconnu, fera encore mieux, avec carrément le record de tout le Palatinat allemand : 74 mètres, d'un seul tenant !

 

 

 

 

Rauhbergpfeiler : la minuscule sente piétinée, d'accès au site de varappe ...

Rauhbergpfeiler : la minuscule sente piétinée, d'accès au site de varappe ...

Rauhbergpfeiler : le site est aisément reconnaissable, au milieu des nombreux pins ...

Rauhbergpfeiler : le site est aisément reconnaissable, au milieu des nombreux pins ...

Rauhbergpfeiler : vue d'ensemble d'approche, du monumental piton d'escalade ...

Rauhbergpfeiler : vue d'ensemble d'approche, du monumental piton d'escalade ...

Rauhbergpfeiler : la sente piétinée vient par là, quelque part au milieu de tous ces pins ...

Rauhbergpfeiler : la sente piétinée vient par là, quelque part au milieu de tous ces pins ...

Rauhbergpfeiler : la hauteur totale de ce promontoire, flirte avec la cinquantaine de mètres ...

Rauhbergpfeiler : la hauteur totale de ce promontoire, flirte avec la cinquantaine de mètres ...

Un rocher remarquable et méconnu, coincé entre le très connu Spirkelbacher Rauhberg et le très aérien Bavariafels : c'est le Rauhbergpfeiler, sis au-dessus de la vallée de la Queich, de la grande route B10 et de Wilgartswiesen !

Moi-même, PPDR.

Partager cet article

19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 22:21

LE SITE ROCHEUX EN MODE VIDÉO (S)

 

 

 

Lieu des captures : KLEINER RAUHBERG (arête rocheuse)

Localisation générale : Allemagne, Naturpark Pfälzerwald (Palatinat du Sud).

Localisation exacte : Kreis du Südwestpfalz (SÜW), ban communal de Spirkelbach.

Altitude maximale du lieu (sommet) : 370 mètres.

 

Période des captures : année 2014, début d'automne (fin septembre).

Conditions météo rencontrées : beau temps très doux, visite effectuée en soirée.

 

Centres d'intérêt particuliers de la balade :

#   site rocheux équipé et conventionné pour l'escalade sportive,

#   tour gréseuse pittoresque - " Otto-Wendel Turm " - ,

#   promontoire principal en deux parties (Vorgipfel & Hauptgipfel),

#   tunnel naturel où passe le sentier balisé du numéro 1,

#   belles érosions en alvéoles et en nids d'abeilles (grès rose),

#   promontoire-observatoire du Rauhberger Ostpfeiler (vue sur Spirkelbach),

#   dalle sommitale du Rauhberger Massiv (vue plongeante sur Hauenstein).

 

 

 

 

 

Arête rocheuse du Kleiner Rauhberg (Spirkelbach) ; septembre 2014.

Arête rocheuse du Kleiner Rauhberg (Spirkelbach) ; septembre 2014.

Arête rocheuse du Kleiner Rauhberg (Spirkelbach) ; septembre 2014.

Arête rocheuse du Kleiner Rauhberg (Spirkelbach) ; septembre 2014.

Arête rocheuse du Kleiner Rauhberg (Spirkelbach) ; septembre 2014.

Arête rocheuse du Kleiner Rauhberg (Spirkelbach) ; septembre 2014.

Arête rocheuse du Kleiner Rauhberg (Spirkelbach) ; septembre 2014.

Arête rocheuse du Kleiner Rauhberg (Spirkelbach) ; septembre 2014.

" SPIRKELBACHER RAUHBERG " :
une crête rocheuse très conséquente et surtout, extrêmement diversifiée !

Moi-même, PPDR.

Partager cet article

18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 21:03

L'EXTRÉMITÉ SOMMITALE DU RAUHBERGER MASSIV

 

 

 

Du haut de ses 370 mètres d'altitude, le Rauhberger Massiv domine très joliment le Wasgau, au niveau de la bourgade champêtre et cordonnière de Hauenstein. Ce secteur du vaste Palatinat allemand, est localisé entre le Dahner Felsenland au Sud-Ouest et le Trifelsland d'Annweiler à l'Est. La contrée de Hauenstein est coincée entre deux axes routiers majeurs du Wasgau, à savoir, celui de la B427 au Sud et celui de la B10 au Nord. La B427 relie Bad Bergzabern à Hinterweidenthal, via les communes suivantes : Birkenhördt, Lauterschwan, Erlenbach, Busenberg et Dahn. La B10, quant à elle, effectue la liaison entre les villes de Landau et de Pirmasens, via Annweiler-am-Trifels, Wilgartswiesen, ainsi que Hinterweidenthal. Cette B10 constitue l'axe de communication majeur, du Palatinat allemand. Certaines portions de cette route très fréquentée, ont été aménagées en deux fois deux voies ; exemples : au Nord de Landau, près de Wilgartswiesen et enfin, entre Hinterweidenthal et Pirmasens.

 

Tout au sommet du Rauhberger Massiv, le randonneur trouvera une remarquable pinède sur dalle, dont les rebords de précipices, sont couverts de callunes (bruyères à fleurettes parmes) et surtout, de lichens des rennes (cladonias blanchis). La forêt est très largement résineuse, avec comme espèce dominante, le pin sylvestre. Le site constitue un somptueux belvédère panoramique, s'ouvrant au cap plein Ouest, sur la cité cordonnière de Hauenstein et ses hauteurs : le Neding, le Burghalder, le Hühnerstein, le Zimmerberg, etc. L'endroit est idéalement exposé au soleil, cependant, il faudra rester extrêmement prudent, en vous rendant sur ce site : l'absence de protection pourra rendre votre visite périlleuse, particulièrement délicate, surtout lorsque le substrat gréseux, dénudé, sera détrempé, suite à de fortes précipitations ...

 

 

 

Rauhberger Massiv : vue générale d'approche du site, le soir naissant.

Rauhberger Massiv : vue générale d'approche du site, le soir naissant.

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel vu du Hauptgipfel (en mode portrait).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel vu du Hauptgipfel (en mode portrait).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel vu du Hauptgipfel (en mode paysage).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel vu du Hauptgipfel (en mode paysage).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel, avec de belles callunes au premier plan.

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel, avec de belles callunes au premier plan.

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel avec Hauenstein derrière (en mode portrait).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel avec Hauenstein derrière (en mode portrait).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel avec Hauenstein derrière (en mode paysage).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel avec Hauenstein derrière (en mode paysage).

Rauhberger Massiv : une très grosse colonie de cladonias blanchis (lichens des rennes).

Rauhberger Massiv : une très grosse colonie de cladonias blanchis (lichens des rennes).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel, vu de plus près (en mode portrait).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel, vu de plus près (en mode portrait).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel, vu de plus près (en mode paysage).

Rauhberger Massiv : le Vorgipfel, vu de plus près (en mode paysage).

Le sommet du Kleiner Rauhberg (alt. 370 m), d'où je viens.

Le sommet du Kleiner Rauhberg (alt. 370 m), d'où je viens.

La table de grès, très pittoresque, trônant au sommet du Kleiner Rauhberg.

La table de grès, très pittoresque, trônant au sommet du Kleiner Rauhberg.

Le petit panneau directionnel, mentionnant l'accès aux parties supérieures du Rauhberg.

Le petit panneau directionnel, mentionnant l'accès aux parties supérieures du Rauhberg.

Partager cet article

17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 01:01

AU SOMMET DU RAUHBERGER MASSIV

 

 

 

Après avoir longé une longue et étroite corniche sablonneuse, protégée par d'imposants surplombs en dévers, je débouche sur l'extrémité sommitale du Rauhberger Massiv, sis à une altitude approximative de 370 mètres. Du haut de ses 58 mètres de falaises d'escalade quasiment verticales, le Rauhberger Massiv constitue un remarquable belvédère d'observation panoramique, tout spécialement sur la bourgade champêtre et cordonnière de Hauenstein. Je suis accueilli par une grosse table gréseuse, dénudée, idéale pour pique-niquer. Dans mon dos, j'aperçois en contrebas, le promontoire du Rauhberger Ostpfeiler et, juste derrière lui, l'imposant massif du Höllenberg, dont l'altitude maximale atteint quelque 455 mètres. Tout autour de ce beau sommet rocheux et panoramique, la forêt est à dominantes très largement résineuses, l'espèce principale rencontrée étant le pin sylvestre. Je dois malgré tout profiter de l'endroit avec beaucoup de prudence, étant donné les précipices abyssaux, ainsi que l'absence totale de sécurité ... Le moindre mauvais pas ne pardonnera pas !

 

 

 

Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...
Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...
Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...
Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...
Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...
Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...
Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...
Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...
Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...
Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...

Diaporama : au sommet du Rauhberger Massiv ...

Partager cet article

13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 19:47

EN ROUTE VERS LE SOMMET DU MASSIV

 

 

 

Après avoir effectué une sympathique pause panoramique au sommet du promontoire du Rauhberger Ostpfeiler (alt. 340 m), je décide, au vu du temps qu'il me reste encore, de me rendre tout au sommet de la montagne du Kleiner Rauhberg. Là-haut, à quelque 370 mètres d'altitude, je vais trouver la partie sommitale, de la monumentale crête rocheuse du Spirkelbacher Rauhberg. Il s'agit en fait du Rauhberger Massiv, dont l'extrémité sommitale constitue un très bel observatoire panoramique, sur la contrée vallonnée de Hauenstein. Le site s'accède par un minuscule sentier, non balisé certes mais bien tracé. Il faudra cepedant faire très attention, de ne pas frôler les nombreuses fougères et autres blechnums en épis, ceux-ci étant gorgés de tiques une fois la belle saison venue. Le randonneur passera d'abord près d'un pittoresque rocher à base rétrécie, en forme de champignon et possédant une magnifique arche traversante, puis ensuite, il devra suivre une longue et étroite corniche sablonneuse, sous surplombs rocheux. C'est ce que je vais vous montrer, ci-dessous, avec un florilège de mes meilleures prises de vues ...

 

 

 

 

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Rauhberger Massiv (partie sommitale du Spirkelbacher Rauhberg) - 2014.

Partager cet article

5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 02:47

UN SÉDUISANT POINT DE VUE DEPUIS L'OSTPFEILER

 

 

 

Du haut de ses 340 mètres d'altitude, le Rauhberger Ostpfeiler propose un séduisant point de vue, sur la charmante petite vallée de Spirkelbach ainsi que sur la bourgade champêtre du même nom. Spirkelbach est dominée par deux massifs distincts : celui du Höllenberg au Sud avec ses 455 mètres et celui du Rindsberg au Nord avec ses 437 mètres. Le massif du Rindsberg, le plus étendu des deux, voit son versant Sud, piqué de plusieurs promontoires gréseux, étant équipés et conventionnés, pour la pratique de l'escalade sportive. Les cinq principaux promontoires sont les suivants, d'Ouest en Est : les Weiherwände, le Deicherfels, le Westliche Kesselwand, l'Östliche Kesselwand, ainsi que le Weidentalfels. Plusieurs de ces promontoires de varappe, atteignent voire même dépassent, la barre des 50 mètres de hauteur. Derrière le massif du Rindsberg, l'oeil exercé pourra distinguer plusieurs sommets, situés au Nord de la grande vallée de la Queich ; exemples : Kirschfels, Almersberg, Kehrenkopf, ou encore, Adelberg ... Plusieurs de ces sommets, flirtent avec les 550 mètres d'altitude : pas mal !

 

 

 

La pinède sur dalle du " Rauhberger Ostpfeiler " (alt. 340 m).

La pinède sur dalle du " Rauhberger Ostpfeiler " (alt. 340 m).

Point de vue pittoresque sur la vallée de Spirkelbach, le Höllenberg et le Rindsberg.

Point de vue pittoresque sur la vallée de Spirkelbach, le Höllenberg et le Rindsberg.

Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .

Diaporama : le point de vue du " Rauhberger Ostpfeiler " .

Partager cet article

4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 01:29

EN ROUTE VERS LE RAUHBERGER OSTPFEILER

 

 

 

Un sentier et une forêt résineuse de toute beauté ...

 

 

 

Après avoir longé la très longue et aérienne falaise d'escalade du Hauptgipfel, je décide de poursuivre cette pittoresque balade rocheuse, en me rendant vers les hauteurs du Kleiner Rauhberg, massif boisé dont l'altitude maximale atteint quelque 370 mètres. Mon sentier, magnifique, évolue au milieu d'une sublime forêt de pins sylvestres et est toujours jalonné, par le numéro 1 noir sous fond blanc. Je quitte définitivement la base du promontoire principal, au profit d'un autre promontoire, secondaire lui et occupant l'extrémité orientale du massif du Kleiner Rauhberg : le Rauhberger Ostpfeiler ...

 

L'Ostpfeiler possède une séduisante pinède sur dalle, surplombant admirablement la petite bourgade champêtre de Spirkelbach. Ladite dalle pointe à 340 mètres d'altitude et ouvre un très joli point de vue, vers l'Ouest, en direction de Hauenstein, la cité cordonnière palatine par excellence. Ce secteur du Palatinat allemand, est coincé entre les villes de Landau à l'Est et de Pirmasens à l'Ouest. Les bourgades médiévales d'Annweiler-am-Trifels et de Dahn, sont situées tout près ...

 

La bourgade de Spirkelbach est dominée par des rochers d'escalade mythiques :

- Spirkelbacher Rauhberg (bien sûr ! ),

- Wilgartswiesener Rauhberg (Bavaria),

- Weiherwände (West et Ost),

- Rindsberg Westpfeiler (Deicherfels),

- Westliche Kesselwand,

- Östliche Kesselwand,

- Weidentalfels (Rindsfels).

 

L'emplacement défensif et stratégique du Rauhberger Ostpfeiler est indéniable : le promontoire-observatoire monopolise un bout de crête plongeant sensationnel, au-dessus de Spirkelbach et de ses verdoyantes prairies, dont certaines, sont cultivées. Au cap Est, le site bloque la voie de passage, filant en direction d'Annweiler-am-Trifels. Celle-ci se fraye un passage tortueux, mouvementé, entre les massifs du Höllenberg et du Rindsberg. Tous deux dépassent les 400 mètres d'altitude, avec respectivement, 455 et 437 mètres. Au cap Ouest, le site contrôle l'antique axe gallo-romain, qui de Hauenstein, remontait la vallée du Paddeltal, passait ensuite par le col de la Dicke Eiche, descendait ensuite dans le sauvage vallon du Glasental, traversait ensuite Erfweiler, pour finalement déboucher à Dahn !

 

Au Nord du Spirkelbacher Rauhberg (alt. maxi : 370 m), trône une petite éminence boisée, sise un peu à l'écart du sentier balisé sommital : le Krappenfels, qui recèle un original rocher en forme de champignon. Notre promontoire de l'Ostpfeiler se trouve localisé tout près, de l'un des axes routiers les plus importants, de tout le Wasgau : il s'agit de la célèbre route B10. Cette dernière permet une liaision transversale, suivant une orientation d'Est en Ouest. Les villes de Landau et de Pirmasens sont ainsi reliées entre elles, via Annweiler-am-Trifels, Wilgartswiesen, Hauenstein, ainsi que Hinterweidenthal. Entre Annweiler et Hauenstein, la B10 traversera la vallée de la Queich, dont le ruisseau prend sa source au Sud de Hauenstein, au pied du massif du Wolfshorn et du Hühnerstein, dans le fond du luxuriant vallon du Paddeltal. Un autre imposant rocher de grès rose, surplombe vertigineusement cet axe vital du Wasgau : c'est le monumental et ultra sauvage Bavariafels, également appelé localement, Wilgartswiesener Rauhberg ou Großer Rauhberg !

 

 

 

Diaporama : en route, vers le Rauhberger Ostpfeiler.Diaporama : en route, vers le Rauhberger Ostpfeiler.Diaporama : en route, vers le Rauhberger Ostpfeiler.Diaporama : en route, vers le Rauhberger Ostpfeiler.Diaporama : en route, vers le Rauhberger Ostpfeiler.Diaporama : en route, vers le Rauhberger Ostpfeiler.Diaporama : en route, vers le Rauhberger Ostpfeiler.Diaporama : en route, vers le Rauhberger Ostpfeiler.Diaporama : en route, vers le Rauhberger Ostpfeiler.

Diaporama : en route, vers le Rauhberger Ostpfeiler.

Partager cet article

1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 17:28

LA TRAVERSÉE DU TUNNEL DU HAUPTGIPFEL

 

 

 

La traversée du " Rauhberger Tunnelpass " , au pied du Hauptgipfel.

 

 

 

 

Tunnelpass : l'entrée occidentale du tunnel.

Tunnelpass : l'entrée occidentale du tunnel.

Tunnelpass : l'entrée, bien sombre, dans ledit tunnel.

Tunnelpass : l'entrée, bien sombre, dans ledit tunnel.

Tunnelpass : c'est beaucoup plus clair, en allumant le flash.

Tunnelpass : c'est beaucoup plus clair, en allumant le flash.

Tunnelpass : je vais passer dans ledit tunnel, d'Ouest en Est.

Tunnelpass : je vais passer dans ledit tunnel, d'Ouest en Est.

Tunnelpass : le côté oriental du tunnel, où le sentier numéro 1 continue.

Tunnelpass : le côté oriental du tunnel, où le sentier numéro 1 continue.

Tunnelpass : le jalonnement du numéro 1 est toujours exemplaire.

Tunnelpass : le jalonnement du numéro 1 est toujours exemplaire.

Tunnelpass : vue de l'intérieur du tunnel, depuis son entrée Est.

Tunnelpass : vue de l'intérieur du tunnel, depuis son entrée Est.

Tunnelpass : la longueur approximative du passage, est d'environ 10 mètres.

Tunnelpass : la longueur approximative du passage, est d'environ 10 mètres.

Tunnelpass : attention, au-dessus de ma tête, le risque d'éboulement est grand !

Tunnelpass : attention, au-dessus de ma tête, le risque d'éboulement est grand !

 

 

 

Prochaine étape : du Hauptgipfel vers le Rauhberger Ostpfeiler (alt. 340 m) ...

 

 

 

 

Au SPIRKELBACHER RAUHBERG, il y a beaucoup de parties :

- l'Otto Wendel Turm (la petite tour d'escalade de l'extrémité Ouest).
- le Rauhberger Vorgipfel (la première partie du promontoire principal).
- le Rauhberger Hauptgipfel (la seconde partie du promontoire principal).
- le Rauhberger Tunnelpass (l'insolite tunnel où passe le sentier n° 1).
- le Rauhberger Ostpfeiler (le promontoire panoramique sis à l'Est).
- le Rauhberger Massiv (la partie sommitale du promontoire principal).

Moi-même, PPDR.

Partager cet article

29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 19:34

UN TUNNEL INSOLITE FORMÉ PAR UN MENHIR NATUREL

 

 

 

En cheminant au pied du Hauptgipfel (promontoire principal), le sentier du numéro 1 passe dans un remarquable tunnel naturel, formé par un gros éboulis rocheux adossé contre la falaise de grès rose bigarré. La longueur approximative dudit tunnel est d'environ 10 mètres, pour une hauteur maximale sous plafond, d'environ 5 mètres. Le sol est recouvert de sable de grès, sec en permanence. De part et d'autre du tunnel, le substrat gréseux arbore de sublimes configurations d'érosions et de sculptures éoliennes, avec en particulier, des alvéoles et des nids d'abeilles. À l'entrée occidentale du tunnel, sous un imposant surplomb rocheux, se trouve un confortable banc reposoir. La qualité de déplacement au pied du Hauptgipfel se révèle excellente, malgré la présence en certains endroits, d'une végétation jungluesque ...

 

 

 

 

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Spirkelbacher Rauhberg, Hauptgipfel, Tunnelpass. Date : mi-septembre 2014.

Partager cet article

Présentation

  • : VOSGES - PALATINAT
  • VOSGES - PALATINAT
  • : Articles de randonnées pédestres dans les Vosges et le Palatinat allemand, compte-rendus de circuits de visites rocheuses et de photographies naturelles.
  • Contact

Profil

  • PPDR
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).

Rechercher