Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 15:44

UN ÉCRIN DE VERDURE PARADISIAQUE À CLEFCY

 

 

 

Au Sud des bourgades champêtres de Fraize et de Plainfaing (88), se trouve l'ancienne vallée glaciaire de Straiture, formant un très pittoresque défilé pierreux entre deux pans de montagnes particulièrement abrupts, sauvages. Le petit hameau de Clefcy-sur-Meurthe s'établit ici, au pied du massif de Sérichamp, dont l'altitude maximale atteint quelque 1142 mètres, face au prestigieux dôme dénudé du Hohneck.

 

Ce secteur des Hautes-Vosges, localisé tout près de Gérardmer, recèle de nombreuses tourbières humides et acides, se lovant dans les creux d'anciens cirques glaciaires. C'est le cas par exemple ici, avec la tourbière de Squainfaing, qui est blottie au pied du Signal de Sérichamp, à une altitude estimée de 851 mètres au-dessus du défilé de Straiture. Actuellement, le site est classé et protégé, en tant que réserve biologique intégrale !

 

Le site de Squainfaing est particulièrement difficile d'accès, surtout si on ne connaît pas bien le secteur. Même moi, j'ai eu beaucoup de mal à localiser et à approcher les lieux et ce, malgré ma très solide expérience du terrain. Il faut dire qu'aucun sentier balisé ne donne accès à la tourbière et que très peu de randonneurs se rendent ici ou ont connaissance de cet éden perdu, méconnu des Hautes-Vosges géromoises ...

 

Le site tourbeux de Squainfaing s'accède préférentiellement, au départ de Clefcy, par l'intermédiaire d'une très étroite et sinueuse route forestière, sur laquelle la circulation motorisée est autorisée de jour. Attention cependant à rester en permanence sur vos gardes, car le croisement entre deux véhicules venant de sens opposés, pourra se révéler problématique, voire même en certains endroits, impossible !

 

Une fois sur place, vous serez accueillis par une agréable petite aire de pique-nique nature et vous serez très impressionnés, par le silence de cathédrale que vous proposeront les lieux. Squainfaing se dévoilera dans son intégralité, sous vos yeux ébahis, avec une fabuleuse palette de tons verts et jaunes. Cependant, en explorant un peu plus profondément le site, sachez que je n'ai malheureusement pas déniché de droséras carnivores ...

 

Squainfaing constitue très clairement un endroit qui se mérite et qui ne sera pas à la portée des premiers venus, ceci est une évidence. C'est un fantastique havre de paix, d'isolement, de recueillement et de méditation, qui doit être précieusement et jalousement préservé pour nos générations futures. Comme d'habitude en vous rendant sur une tourbière, il faudra se méfier du risque d'enlisement omniprésent, ainsi que des redoutables tiques !

 

 

 

 

Squainfaing (Clefcy-sur-Meurthe, 88) ; été 2015.

Squainfaing (Clefcy-sur-Meurthe, 88) ; été 2015.

Squainfaing (Clefcy-sur-Meurthe, 88) ; été 2015.

Squainfaing (Clefcy-sur-Meurthe, 88) ; été 2015.

Squainfaing (Clefcy-sur-Meurthe, 88) ; été 2015.

Squainfaing (Clefcy-sur-Meurthe, 88) ; été 2015.

Diaporama : Squainfaing dans ses couleurs estivales.
Diaporama : Squainfaing dans ses couleurs estivales.
Diaporama : Squainfaing dans ses couleurs estivales.
Diaporama : Squainfaing dans ses couleurs estivales.
Diaporama : Squainfaing dans ses couleurs estivales.
Diaporama : Squainfaing dans ses couleurs estivales.
Diaporama : Squainfaing dans ses couleurs estivales.

Diaporama : Squainfaing dans ses couleurs estivales.

Repost 0
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 23:51

DES DROSÉRAS COMME JE LES AIME TANT

 

 

 

Le jardin botanique de la Stiermatt, situé sous le col routier de Saverne à une altitude de 346 mètres, abrite une collection botanique remarquable : ce fait est désormais bien connu, pour celles et ceux parmi vous, qui ont la chance de connaître cette attraction touristique majeure et incontournable du Savernois. Ledit jardin botanique ravira également les amateurs et passionnés de tourbières humides et acides, avec un magnifique espace spécialement consacré aux plantes carnivores. Hormis les tubes poilus et à réservoirs d'eau que sont les incroyables sarracenias, le site abrite aussi les fameuses droséras, minuscules et gluantes, tout aussi piégeuses et redoutables que les sarracenias ...

 

 

 

Au jardin botanique de la Stiermatt, on en trouve quatre espèces :

- Drosera Rotundifolia (à feuilles rondes)

- Drosera Anglica (hybride à feuilles ovales)

- Drosera Longifolia (à feuilles longues)

- Drosera Binata (à feuilles jumelles ! )

 

 

 

 

Blechnum Spicant © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Blechnum Spicant © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Rotundifolia © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Rotundifolia © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Longifolia © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Longifolia © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Anglica © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Longifolia © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Longifolia © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Binata © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Binata © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Binata © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Binata © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Binata © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Drosera Binata © by www.vosges-palatinat.com / 2015.

Repost 0
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 22:51

UNE INATTENDUE COLLECTION DE SARRACENIAS

 

 

 

 

Après avoir effectué une petite visite, rapide, du site du Saut du Prince Charles, je choisis de rebrousser chemin vers le grand parking de la Stiermatt et une fois n'est pas coutume, de pousser pour ma toute première fois, les portes du renommé jardin botanique de Saverne. Celui-ci, judicieusement situé à mi-distance, entre le coeur historique savernois et le célèbre col routier de Saverne, possède une collection botanique de toute beauté, absolument unique pour le proche secteur. C'est ce que je vais tenter de vous démontrer, dans ce nouvel article, avec en exclu, ma première visite personnelle du jardin botanique de la Stiermatt ...

 

J'ai entendu dire que ce jardin botanique, abrite une remarquable collection de plantes carnivores et en particulier, des droséras. Étant extrêmement friand de ces petites merveilles insectivores que l'on trouve encore en masse dans notre beau massif vosgien, j'ai décidé d'aller voir çà de plus près et de voir, si en réalité, lesdites droséras savernoises valent le coup d'être présentées ou non, dans mon présent blog ... Suspense, donc, d'autant plus que ce jardin botanique abrite des dionées à mâchoires, ainsi que des sarracenias !

 

 

 

 

L'incroyable dionée, une redoutable plante carnivore à " mâchoires " !

L'incroyable dionée, une redoutable plante carnivore à " mâchoires " !

Vu de plus près, c'est très impressionnant (regardez bien, une mouche est en partie digérée ! ).

Vu de plus près, c'est très impressionnant (regardez bien, une mouche est en partie digérée ! ).

Ces orgues d'un vert éclatant, sont elles aussi, carnivores ...

Ces orgues d'un vert éclatant, sont elles aussi, carnivores ...

Ces tubes verts, présents en masse à la Stiermatt, raffolent des insectes en tous genres ...

Ces tubes verts, présents en masse à la Stiermatt, raffolent des insectes en tous genres ...

Détail d'un de ces tubes : le bord est rempli de poils gluants et le fond, lui, d'un liquide visqueux ...

Détail d'un de ces tubes : le bord est rempli de poils gluants et le fond, lui, d'un liquide visqueux ...

Ces tubes carnivores sont appelés en latin, " Sarracenia " ...

Ces tubes carnivores sont appelés en latin, " Sarracenia " ...

Un foyer de sarracenias, vu de dessus : très séduisant, hein !

Un foyer de sarracenias, vu de dessus : très séduisant, hein !

Les sarracenias n'existent pas à l'état naturel, dans nos tourbières vosgiennes !

Les sarracenias n'existent pas à l'état naturel, dans nos tourbières vosgiennes !

Les poils gluants de la bouche de la sarracenia, sont orientés vers l'intérieur du tube ...

Les poils gluants de la bouche de la sarracenia, sont orientés vers l'intérieur du tube ...

À l'intérieur de cette sarracenia, j'aperçois ce qui semble être ... une toile d'araignée !

À l'intérieur de cette sarracenia, j'aperçois ce qui semble être ... une toile d'araignée !

Je suis subjugué, par la beauté irréelle, de ces sarracenias carnivores.

Je suis subjugué, par la beauté irréelle, de ces sarracenias carnivores.

Jolies fougères miniatures, sises à proximité immédiate des sarracenias carnivores.

Jolies fougères miniatures, sises à proximité immédiate des sarracenias carnivores.

Hormis les sarracenias, il y a aussi des dionées, sur le site botanique de la Stiermatt ...

Hormis les sarracenias, il y a aussi des dionées, sur le site botanique de la Stiermatt ...

Ultime regard, sur ces effrayantes dionées à mâchoires !

Ultime regard, sur ces effrayantes dionées à mâchoires !

Pour la suite (voir mon article suivant), je vais vous montrer les fameuses droséras ...

Pour la suite (voir mon article suivant), je vais vous montrer les fameuses droséras ...

Repost 0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 22:31

UNE BELLE DALLE GRÉSEUSE AU-DESSUS DE SAVERNE (2)

 

 

 

 

Le site du Saut du Prince Charles (alt. 331 m), surplombe une ancienne voie romaine.

Le site du Saut du Prince Charles (alt. 331 m), surplombe une ancienne voie romaine.

Le rebord de la dalle sommitale n'est pas du tout sécurisé : attention à rester prudent, donc !

Le rebord de la dalle sommitale n'est pas du tout sécurisé : attention à rester prudent, donc !

Les essences feuillues sont majoritaires, sur le site du Saut du Prince Charles.

Les essences feuillues sont majoritaires, sur le site du Saut du Prince Charles.

La vue semble très limitée, au sommet du Saut du Prince Charles ...

La vue semble très limitée, au sommet du Saut du Prince Charles ...

Les callunes vulgaires (ou bruyères), sont très présentes, sur la dalle sommitale.

Les callunes vulgaires (ou bruyères), sont très présentes, sur la dalle sommitale.

La voie romaine allant de Saverne (67) à Phalsbourg (57), passe au pied du Saut du Prince Charles ...

La voie romaine allant de Saverne (67) à Phalsbourg (57), passe au pied du Saut du Prince Charles ...

Ma crainte du départ se confirme bel et bien : la vue est très restreinte, sur ce site !

Ma crainte du départ se confirme bel et bien : la vue est très restreinte, sur ce site !

La dalle sommitale est en partie dénudée, sans végétation.

La dalle sommitale est en partie dénudée, sans végétation.

Le rebord sommital Est, autorise une courte échappée, en face, sur le Kaestenberg (alt. 372 m).

Le rebord sommital Est, autorise une courte échappée, en face, sur le Kaestenberg (alt. 372 m).

Au milieu des arbres, feuillus, j'ai le droit également, à un petit coup d'oeil sur Saverne ...

Au milieu des arbres, feuillus, j'ai le droit également, à un petit coup d'oeil sur Saverne ...

Cette échappée sur le Savernois est la bienvenue, du haut de ces frondaisons feuillues !

Cette échappée sur le Savernois est la bienvenue, du haut de ces frondaisons feuillues !

Zoom, au fond, sur le Stephansberg à gauche (alt. 398 m) et la vallée du Kronthal à droite.

Zoom, au fond, sur le Stephansberg à gauche (alt. 398 m) et la vallée du Kronthal à droite.

Finalement, le Saut du Prince Charles m'aura quand même offert un petit point de vue !

Finalement, le Saut du Prince Charles m'aura quand même offert un petit point de vue !

Repost 0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 22:00

UNE BELLE DALLE GRÉSEUSE AU-DESSUS DE SAVERNE (1)

 

 

 

La petite ville de Saverne (Zabern en allemand), est située au piémont du massif vosgien, à une altitude approximative de 200 mètres, au débouché de la vallée de la Zorn. Elle est située à la frontière entre les Vosges du Nord et les Vosges Centrales, tout près de l'autoroute A4, qui relie entre elles, les grandes villes de Paris et de Strasbourg via le Plateau Lorrain.

 

L'actuel col de Saverne (alt. 410 m), constitue un axe routier très fréquenté dans ce secteur du massif vosgien. Jadis déjà, à l'époque romaine, le col de Saverne était un axe majeur, puisqu'une voie romaine partait depuis la Villa About à Saverne, afin de se hisser sur le plateau sommital, non loin de la bourgade mosellane de Phalsbourg.

 

Le rétrécissement des Vosges étant très marqué au niveau du col de Saverne, avec seulement quatre petits kilomètres, les pentes se montrent extrêmement raides du côté alsacien. De nos jours, sous le col de Saverne, le randonneur pourra contempler encore de remarquables vestiges de voie romaine et également, de fortifications diverses.

 

L'actuelle route D1004 (ex RN4), décrit une impressionnante série d'épingles à cheveux et passe en à peine quatre petits kilomètres, de 200 à plus de 400 mètres d'altitude. Un très joli et intéressant jardin botanique a été aménagé, à environ mi-distance, entre le centre-ville savernois et le col de Saverne, à quelque 346 mètres d'altitude.

 

Le parking de stationnement du jardin botanique est très vaste certes, mais sachez qu'il est situé en plein dans une épingle à cheveu : la traversée de la route se révèle hautement dangereuse pour les randonneurs et les visiteurs du parc, les véhicules fonçant souvent à tombeau ouvert et ne respectant aucunement les passages protégés !

 

L'entrée du jardin botanique se situe sur la gauche, alors que sur la droite, vous trouverez un petit sentier balisé, s'enfonçant dans une sympathique forêt feuillue. Ce dernier donne accès à un rocher remarquable, dénommé le Saut du Prince Charles. Depuis son sommet, dénudé, vous bénéficierez d'un joli coup d'oeil, sur la cité piémontaise de Saverne ...

 

 

 

 

Le rocher du Saut du Prince Charles et la voie romaine de Saverne à Phalsbourg.

Le rocher du Saut du Prince Charles et la voie romaine de Saverne à Phalsbourg.

Le point de vue du " Karlsprungsfels " (alt. 346 m), sur la bourgade piémontaise de Saverne.

Le point de vue du " Karlsprungsfels " (alt. 346 m), sur la bourgade piémontaise de Saverne.

Repost 0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 23:51

DES DROSÉRAS MIGNONNES AU CHAMPÂTRE

 

 

 

 

Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.
Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.

Diaporama : les droséras à feuilles rondes du Champâtre.

Drosera Rotundifolia © / Tourbière du Champâtre.

Drosera Rotundifolia © / Tourbière du Champâtre.

 

 

 

Suite et fin de la visite !

 

 

 

 

Repost 0
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 22:25

UN RÉSEAU DE GOUILLES REMARQUABLE

 

 

 

 

La tourbière du Champâtre, un biotope absolument exceptionnel à Rochesson !

La tourbière du Champâtre, un biotope absolument exceptionnel à Rochesson !

La première gouille semble en vue, au milieu de toutes ces hautes herbes et ces sphaignes ...

La première gouille semble en vue, au milieu de toutes ces hautes herbes et ces sphaignes ...

Les sphaignes rougeâtres sont très abondantes, sur le site du Champâtre.

Les sphaignes rougeâtres sont très abondantes, sur le site du Champâtre.

Je m'approche très prudemment, de la première gouille (attention : danger d'enlisement ! ).

Je m'approche très prudemment, de la première gouille (attention : danger d'enlisement ! ).

La même gouille, vue sous un autre angle, tout aussi séduisant à l'oeil.

La même gouille, vue sous un autre angle, tout aussi séduisant à l'oeil.

En me baissant au niveau du sol, je découvre de superbes baies de canneberge ...

En me baissant au niveau du sol, je découvre de superbes baies de canneberge ...

Je ne reste pas insensible, face à un tel décor : le monde des tourbières est fascinant !

Je ne reste pas insensible, face à un tel décor : le monde des tourbières est fascinant !

Il est strictement interdit, de cueillir et de manger les baies de canneberge, dans les Vosges !

Il est strictement interdit, de cueillir et de manger les baies de canneberge, dans les Vosges !

Les trous d'eau à l'air libre sont le royaume de prédilection, de plusieurs espèces de libellules ...

Les trous d'eau à l'air libre sont le royaume de prédilection, de plusieurs espèces de libellules ...

Je me crois dans le Grand Nord canadien, ici, en plein coeur de cette tourbière humide et acide ...

Je me crois dans le Grand Nord canadien, ici, en plein coeur de cette tourbière humide et acide ...

Là, je tombe sur une seconde gouille, aux dimensions plus conséquentes ...

Là, je tombe sur une seconde gouille, aux dimensions plus conséquentes ...

Les bouleaux pubescents sont présents en masse, sur l'ensemble de la tourbière.

Les bouleaux pubescents sont présents en masse, sur l'ensemble de la tourbière.

Ultime regard, sur ce biotope envoûtant et méconnu, de nos belles Hautes-Vosges ...

Ultime regard, sur ce biotope envoûtant et méconnu, de nos belles Hautes-Vosges ...

L'herbe de carex, une autre espèce botanique, emblématique des tourbières vosgiennes.

L'herbe de carex, une autre espèce botanique, emblématique des tourbières vosgiennes.

Une dernière question me taraude l'esprit : est-ce qu'il y a des droséras, au Champâtre ?

Une dernière question me taraude l'esprit : est-ce qu'il y a des droséras, au Champâtre ?

Eh oui ! Elles sont bel et bien là, les fameuses droséras, au milieu des callunes et des sphaignes !

Eh oui ! Elles sont bel et bien là, les fameuses droséras, au milieu des callunes et des sphaignes !

Séquence vidéo : le Champâtre, une tourbière fort méconnue des Hautes-Vosges.

 

 

 

Suite de la visite :

suivez-moi dans mon prochain article ...

 

 

 

 

Repost 0
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 23:24

UNE TOURBIÈRE INSOUPÇONNÉE À ROCHESSON

 

 

 

Ce qui frappe au premier abord, quand on découvre la tourbière du Champâtre, c'est la richesse inattendue de sa végétation, ainsi que son extrême densité. Très profondément enfouie dans la vaste et sauvage forêt domaniale des Noires Gouttes, la tourbière du Champâtre constitue un réservoir botanique d'une richesse botanique insoupçonnée, impressionnante. Les bruyères parmes ainsi que les brimbelles sont omniprésentes, puisqu'elles recouvrent de gigantesques superficies. Les herbes de carex ou laîches, quant à elles, font également partie du voyage. Il est à noter, que le site du Champâtre abrite un remarquable réseau de gouilles, ces redoutables trous d'eau béants, à l'air libre. En leurs bordures, le passionné de botanique trouvera entre autres, les incontournables sphaignes vertes et rouges, ainsi que la petite perle de nos tourbières vosgiennes : la plante carnivore appelée droséra à feuilles rondes ...

 

Les foyers de rossolis à feuilles rondes sont très dispersés sur le complexe marécageux et tourbeux du Champâtre ; cependant, ils se révèlent bien dodus et particulièrement colorés. Les gouilles sont très appréciées des libellules, mais aussi, des moustiques. Dans certaines hautes herbes tranchantes, il faudra se méfier de ces horribles petites bestioles suceuses de sang aussi bien animal qu'humain : les tiques, bien évidemment. Toutes ces merveilles naturelles et sauvages ont un prix et elles se méritent très clairement : en effet, la tourbière du Champâtre ne se laisse pas facilement approcher et pénétrer, puisque aucun sentier balisé n'y mène directement. Seule une minuscule sente piétinée, autorise l'accès, plutôt sportif, au site. Le sentier jalonné le plus proche est celui passant au pied des roches Saint-Jacques, ces dernières culminant à quelque 1028 mètres d'altitude : son symbole de balisage est un disque de couleur bleue, symbole représentant un sentier de découverte circulaire.

 

 

 

 

Vue générale d'approche pénétrationnelle, de la tourbière du Champâtre.

Vue générale d'approche pénétrationnelle, de la tourbière du Champâtre.

Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.
Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.

Diaporama : vues enchanteresses et sauvages, sur la tourbière du Champâtre.

Vidéo : vue d'ensemble, d'approche pénétrationnelle, de la tourbière du Champâtre.

 

 

 

Suite de la visite :

suivez-moi dans mon prochain article ...

 

 

 

 

Repost 0
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 22:32

EN ROUTE VERS UNE TOURBIÈRE DÉLICIEUSEMENT INCONNUE

 

 

 

Après avoir respectivement visité l'étang-tourbière de Jemnaufaing, puis les roches Saint-Jacques, je vois sur mon horloge, qu'il me reste encore suffisamment de temps libre devant moi, afin de tenter la découverte d'une tourbière humide et acide sauvage et méconnue : c'est de la tourbière du Champâtre qu'il s'agit, celle-ci étant sise à très exactement, 1000 mètres d'altitude, au-dessus de la vallée de Rochesson. Ladite tourbière, sertie au milieu d'une très épaisse forêt résineuse, s'accède le plus aisément, en partance du col de Menufosse et en passant non loin de la Piquante Pierre (belvédère sur la vallée de La Bresse).

 

Les sentiers sont très peu nombreux et plutôt discrets, dans ce secteur précis de la forêt domaniale des Noires Gouttes. Il faut savoir à l'avance, que la tourbière du Champâtre est située à l'écart du sentier de découverte des roches Saint-Jacques, dont le symbole de balisage est un disque de couleur bleue. Seule une discrète sente piétinée, vous permettra d'accéder au site, non sans quelques obstacles en cours d'approche : racines noueuses et tentaculaires, bauges de sangliers traîtresses, hautes herbes coupantes, fougères géantes et bruyères parmes envahissantes, etc. Attention donc, à rester sur vos gardes, d'autant plus que vous évoluerez ici, dans une zone de silence classée et réglementée !

 

 

 

 

Près du col de Menufosse, je passe devant de vastes champs de hautes herbes coupantes ...

Près du col de Menufosse, je passe devant de vastes champs de hautes herbes coupantes ...

Je dois me méfier des fougères géantes, envahissantes et gorgées de tiques !

Je dois me méfier des fougères géantes, envahissantes et gorgées de tiques !

Plus loin, le sentier du disque bleu se rétrécit et les fougères se font " agressives " (tiques ! ).

Plus loin, le sentier du disque bleu se rétrécit et les fougères se font " agressives " (tiques ! ).

Les essences résineuses sont majoritaires, ici, dans la forêt domaniale des Noires Gouttes.

Les essences résineuses sont majoritaires, ici, dans la forêt domaniale des Noires Gouttes.

Plus loin encore, le sentier du disque bleu s'élargit à nouveau : bon signe ou pas ?

Plus loin encore, le sentier du disque bleu s'élargit à nouveau : bon signe ou pas ?

Je passe devant ce qui me semble être, une bauge de sanglier (terre noire, humide et retournée).

Je passe devant ce qui me semble être, une bauge de sanglier (terre noire, humide et retournée).

Ooooh ! Un papillon qui est venu se poser délicatement sur l'une de mes mains : j'adôôôre !!!

Ooooh ! Un papillon qui est venu se poser délicatement sur l'une de mes mains : j'adôôôre !!!

Dès à présent, je ne vois plus rien : la tourbière est cachée, derrière cet épais rideau de résineux !

Dès à présent, je ne vois plus rien : la tourbière est cachée, derrière cet épais rideau de résineux !

Vue générale d'approche du site, enchanteresse, au terme d'une pénétration assez sportive, technique ...

Vue générale d'approche du site, enchanteresse, au terme d'une pénétration assez sportive, technique ...

 

 

 

Suite de la visite :

suivez-moi dans mon prochain article ...

 

 

 

 

Repost 0
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 18:22

UN DÉFILÉ ROCHEUX ORIGINAL

 

 

 

Les roches Saint-Jacques (alt. 1028 m), sont localisées en plein coeur de la forêt domaniale des Noires Gouttes, au-dessus des vallées vosgiennes de La Bresse et de Rochesson. Occupant le sommet d'un petit plateau boisé, lesdites roches Saint-Jacques sont coincées entre l'étang-tourbière de Jemnaufaing à l'Est et la tourbière humide et acide du Champâtre à l'Ouest, cette dernière étant directement accessible depuis les roches, via une petite sente piétinée. En venant du col de Menufosse, le randonneur débutera la visite du site par le bas, pour ensuite passer dans un original couloir rocheux formant tunnel. Enfin, au terme de ce passage quelque peu tourmenté et hasardeux, le randonneur parviendra à se hisser au sommet des roches, sans pour autant pouvoir bénéficier de point de vue. Ceci est dû au fait, que les frondaisons résineuses se révèlent excessivement aériennes, étouffantes même.

 

Ainsi, seuls de fins connaisseurs du terrain, devineront l'existence, à seulement quelques pas des roches Saint-Jacques, de la fabuleuse tourbière humide et acide du Champâtre. Elle possède un remarquable réseau de gouilles actives, ainsi que de splendides pieds de rossolis à feuilles rondes, ou droséras, qui sont des plantes carnivores emblématiques de nos tourbières alsaciennes et vosgiennes ...

 

À NE SURTOUT PAS MANQUER !

 

 

 

 

C'est ce sentier, au départ du col de Menufosse, qui va m'être destiné.

C'est ce sentier, au départ du col de Menufosse, qui va m'être destiné.

Je passe près d'un premier rocher, ressemblant à un saurien ...

Je passe près d'un premier rocher, ressemblant à un saurien ...

Le sentier de l'anneau bleu, progresse sauvagement, au milieu d'épaisses essences résineuses.

Le sentier de l'anneau bleu, progresse sauvagement, au milieu d'épaisses essences résineuses.

Ici, je peux choisir entre deux options : soit le bas à droite, ou soit le haut à gauche ...

Ici, je peux choisir entre deux options : soit le bas à droite, ou soit le haut à gauche ...

Le sentier devient un peu plus large et confortable, à l'approche des rochers.

Le sentier devient un peu plus large et confortable, à l'approche des rochers.

Les roches Saint-Jacques, à proprement parler, sont enfin en vue !

Les roches Saint-Jacques, à proprement parler, sont enfin en vue !

Le sentier inférieur, passe au plus près, des roches granitiques.

Le sentier inférieur, passe au plus près, des roches granitiques.

Je dois faire très attention à ma tête : les surplombs en dévers sont très saillants !

Je dois faire très attention à ma tête : les surplombs en dévers sont très saillants !

Ici, je tombe sur ce qui semble être un passage, sculpté naturellement dans la roche ...

Ici, je tombe sur ce qui semble être un passage, sculpté naturellement dans la roche ...

Les roches Saint-Jacques, me dévoilent un très original tunnel sous roche, que voici !

Les roches Saint-Jacques, me dévoilent un très original tunnel sous roche, que voici !

Ledit tunnel possède à son extrémité, une ouverture, donnant accès au sommet des rochers ...

Ledit tunnel possède à son extrémité, une ouverture, donnant accès au sommet des rochers ...

Je vais pouvoir me hisser au sommet du roc, avec cependant, quelques contorsions !

Je vais pouvoir me hisser au sommet du roc, avec cependant, quelques contorsions !

Le tunnel en vue d'ensemble, après que je l'ai traversé de part en part !

Le tunnel en vue d'ensemble, après que je l'ai traversé de part en part !

La dalle sommitale est en vue, avec un environnement sylvicole de toute beauté.

La dalle sommitale est en vue, avec un environnement sylvicole de toute beauté.

Les essences résineuses sont très largement dominantes, aux roches Saint-Jacques.

Les essences résineuses sont très largement dominantes, aux roches Saint-Jacques.

Vue d'ensemble attrayante, du sommet des roches Saint-Jacques : ça sent bon la tranquillité, ici !

Vue d'ensemble attrayante, du sommet des roches Saint-Jacques : ça sent bon la tranquillité, ici !

Je déplore l'absence totale de point de vue, même ici, à 1028 mètres d'altitude. Rageant, çà !

Je déplore l'absence totale de point de vue, même ici, à 1028 mètres d'altitude. Rageant, çà !

La barre fatidique des 1000 mètres d'altitude est franchie, ici, aux roches Saint-Jacques ...

La barre fatidique des 1000 mètres d'altitude est franchie, ici, aux roches Saint-Jacques ...

Les dalles granitiques sont plates et dénudées : elles forment de bons sièges reposoirs !

Les dalles granitiques sont plates et dénudées : elles forment de bons sièges reposoirs !

Ce cliché signe la fin, de ma visite des roches Saint-Jacques.

Ce cliché signe la fin, de ma visite des roches Saint-Jacques.

Prochaine destination et non des moindres : la tourbière du Champâtre !

Prochaine destination et non des moindres : la tourbière du Champâtre !

 

 

 

Visite des roches Saint-Jacques : 2/2.

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : VOSGES - PALATINAT
  • VOSGES - PALATINAT
  • : Articles de randonnées pédestres dans les Vosges et le Palatinat allemand, compte-rendus de circuits de visites rocheuses et de photographies naturelles.
  • Contact

Profil

  • PPDR
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).

Rechercher