Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 01:13

UN CHATELET SYMPA AU MILIEU DES VIGNES

 

 







Vue générale du château du Wineck, depuis le fossé sec Sud.


Le château du Wineck, est perdu au beau milieu des vignes ...


Vue, sur le fond du petit village de Katzenthal.


Autre vue, sur le village pittoresque de Katzenthal ...


Vue, au Sud-Est, sur les toits du village et le vignoble de Katzenthal.


Un petit donjon quadrangulaire, domine la fortification.


De dimensions très modestes, le donjon du Wineck est quand même accessible.


Passerelle en bois, enjambant le fossé sec oriental.


Le donjon à quatre côtés, est la pièce maîtresse du castel du Wineck ...


Le portail d'entrée, porte le nom exact du site ( " Wineck " ).


La face Sud du donjon du Wineck, possède un balcon panoramique !


Panneau d'informations, fixé sur le portail d'entrée du castel.


Ce pont en bois, très solide, permet de pénétrer dans la cour centrale.


Le donjon du Wineck, se voit couronné, par le drapeau français ...


Vue, sur la colline viticole du Purberg (alt. 337 m), à l'Est.


Les vignes ceinturent de toutes parts, le charmant bourg de Katzenthal ...


Zoom, sur la partie centrale (ou le coeur), du village viticole de Katzenthal.


Perspective exceptionnelle, entre deux travées de vignes, sur la plaine rhénane !


Encore et toujours ce fameux donjon (illuminé tous les soirs, de 21H à 24H ! ) ...


Vue, au milieu des vignes : le donjon du Wineck et sa face Nord.


Bon à savoir : l'accès au site castral est fléché, en partance de Katzenthal !

Repost 0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 11:43

VISITE PRIVILEGE DU DONJON DU HAUT-KOENIGSBOURG

 

 






LIEN UTILE : http://www.haut-koenigsbourg.fr




Pour ce nouvel article, je vais me pencher sur l'un des grands phares touristiques de notre région Alsace. Le château du Haut-Koenigsbourg, situé dans le secteur de Sélestat, à la limite entre les départements du Bas-Rhin (67) et du Haut-Rhin (68), attire et fascine les regards, lorsque les touristes le voyent depuis la plaine alsacienne et son vignoble ... Ultra fréquenté (surtout les weekends ! ), le site castral du Haut-Koenigsbourg constitue l'une des plus grandes forteresses de toute notre région : les dimensions du site laissent songeurs, rêveurs, avec 270 mètres de longueur totale et 40 mètres de largeur maximale !

Plusieurs routes permettent de rejoindre le site du Haut-Koenigsbourg ; respectivement :
- à l'Est, depuis Châtenois et Kintzheim (plaine d'Alsace, Bas-Rhin).
- au Sud, depuis Orschwiller, Saint-Hippolyte et la route des vins d'Alsace.
- à l'Ouest, depuis Thannenkirch et le collet du Schaentzel (Haut-Rhin).
- au Nord, depuis Lièpvre et la vallée de la Lièpvrette (Val d'Argent, Haut-Rhin).


Juché sur un imposant Staufen (ou sommet plat), le site du Haut-Koenigsbourg domine admirablement, la plaine d'Alsace et le vignoble du piémont à l'Est, ainsi que les vallées de Villé et de Sainte-Marie-aux-Mines au Nord. A l'Ouest, le château fait face avec le massif du Taennchel (alt. maxi : 990 m). Stratégiquement parlant, le site choisi était unique en son genre, pour l'époque ... La différence d'altitude entre la plaine (200 m) et le château (plus de 750 m ! ), s'établit à plus de 550 mètres ! Autant vous le dire tout de suite : le site proposait un panorama circulaire sur 360 degrés, grâce auquel aucun cardinal n'était épargné ! C'est ce que nous pourrons constater ensemble, lorsque je vais vous dévoiler les clichés panoramiques, pris depuis le sommet du donjon (une rareté ! ).

Pour cette nouvelle visite du Haut-Koenigsbourg, que je n'ai plus visité depuis 18 ans, j'ai décidé de sortir du circuit de visite traditionnel et de réserver une place, pour une visite privilège, qui me fera découvrir des parties interdites d'accès et de visite au grand public ... Durant les mois de juillet et d'août, tous les jours, des visites du donjon du château sont organisées, selon les horaires suivants : 11H30, 14H30 et 16H30. La durée totale de la visite est d'une heure à 1H15. Une réservation préalable est indispensable, afin d'obtenir son précieux sésame, pour être autorisé à visiter ces parties secrètes du château ! La visite ne se fait pas en individuel, mais en groupe réduit et guidé (maximum de participants : 18).

La visite du donjon débute par l'exposition d'une maquette contemporaine du château, qui présente la particularité d'être démontable par parties. Ainsi, les enfants passionnés d'art médiéval, peuvent plus aisément comprendre, les différentes étapes d'édification de cette puissante forteresse de montagne ! La suite de la visite se fait, en traversant une série de salles meublées (remarquables ! ), qui font partie de la visite traditionnelle et grand public. Puis, tout d'un coup, un escalier en colimaçon barré et une porte verrouillée, vont nous permettre ensemble, de découvrir des choses inédites ...

Le donjon du Haut-Koenigsbourg, de forme carrée, mesure au total, 62 mètres de hauteur : il s'agit là, d'un record absolu en Alsace ! Avant d'entrer dans ledit donjon, il nous faut gravir, par un escalier en colimaçon, les deux étages du logis seigneurial ! Puis une porte secrète, permet enfin de pénétrer dans le donjon, qui possède quatre niveaux. La montée au sommet s'effectue dans les murs du donjon, par des escaliers étroits et sombres, mais très beaux ... Plusieurs salles remarquables, viennent ponctuer une rude ascension (surtout pour les jambes ! ). Une fois parvenu au sommet, j'ai découvert un spectacle explosif pour mes yeux, auquel je n'avais encore jamais eu droit auparavant : depuis les fenêtres de la salle sommitale, j'ai bénéficié d'une vision panoramique circulaire, absolument dantesque, mortelle !

A l'Est : la plaine alsacienne et son vignoble, Sélestat, le Rhin, la Forêt-Noire au fond ...
Au Sud : le Haut-Rhin et les montagnes dominant Bergheim et Ribeauvillé, Colmar, les Hautes-Vosges ...
A l'Ouest : Thannenkirch et le massif du Taennchel, le Schaentzel, le grand bastion du château !
Au Nord : les vallées de Villé et de Sainte-Marie-aux-Mines, l'Ungersberg, l'Ortenberg, le Champ-du-Feu, etc.


Le guide qui nous a accompagné et guidé durant toute cette visite, fut d'une sympathie hors-pair et m'a même laissé le temps d'apprécier le spectacle (car ce fut ma première ! ) et de prendre mes clichés photographiques, si précieux pour moi ... Le panorama du donjon m'a définitivement emballé et j'ai d'ores et déjà prévu d'y retourner un de ces quatre ! Ce fut une visite " coup de foudre " , comme rarement j'ai eu le bonheur de pouvoir en pratiquer ... Dans cet article, je tiens personnellement, à très chaudement féliciter tout le personnel du château du Haut-Koenigsbourg, pour son professionnalisme sans faille, pour son organisation intraitable, pour ses renseignements pratiques clairs et précis et surtout, pour m'avoir donné la possibilité, de pouvoir visiter la perle du château : son donjon !!!

Afin de rendre cette visite exceptionnelle encore plus exclusive, j'ai volontairement décidé, de ne pas légender et commenter mes prises de vues ... Ceci donnera encore davantage de beauté et de pureté à la visite ! Cette visite virtuelle se dévore uniquement par le regard, aucune phrase n'a besoin d'être ajoutée, histoire d'expliquer chacune des photos ! Néanmoins, la vraie visite sur le terrain, en chair et en os, vous offrira davantage d'émotions et de sensations fortes encore ... Pour en savoir plus sur les clichés qui vont suivre (et surtout pour les photos du panorama ... ), vous êtes conviés à m'écrire des commentaires sur cet article même et je tâcherai de vous répondre le mieux que je le pourrai. J'attends des commentaires censés, intéressants et intelligents, pas stupides et déplacés : à bons entendeurs, donc ! Aussi, si demandes de renseignements il devrait y avoir, je répondrai présent et je vous aiderai volontiers, à vous éclaircir sur certains points, qui vous sont encore bien sombres et inconnus ... Je ne suis pas un spécialiste d'histoire féodale, mais plutôt de géographie et de tourisme (je conseille essentiellement les gens qui me le demandent et je donne de bons pistons, sur les sites que j'aborde dans mon blog). Hormis l'aspect géographique de tel ou tel site, je m'intéresse encore à la faune et à la flore, aux traces d'occupations humaines anciennes (gravures et graffitis, polissoirs, etc), aux panoramas, à la géologie régionale (formes et érosions, sculptures naturelles, etc) et enfin, à la qualité de vie d'un endroit (accessibilité, entretien et dégagement, valorisation et aménagements, silence et isolement, agréabilité, confort, caractère sauvage, etc).



VOICI, SANS PLUS TARDER, MON REPORTAGE-PHOTOS DE CETTE JOURNEE INOUBLIABLE : 




































Repost 0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 10:01

UNE GROTTE, UN SITE D'ESCALADE ET UN BEL OBSERVATOIRE

 

 






La grotte du Brotsch est très impressionnante, ne trouvez-vous pas ?


Cette grotte, profonde, est idéale pour pique-niquer et aussi, escalader !


La grotte du Brotsch donne directement sur la forêt !


Vue d'ensemble de la grotte, depuis le fond ...


Les tâches blanches sur la paroi, sont de la magnésite (poudre d'escalade ... ).


Le Brotschberg est le royaume des backs et des dévers : on adore !


Nous sommes au tout début du printemps et le fleurissement commence ...


Le site arbore une hauteur respectable, de près de 35 mètres : pas mal !


Cette grotte est le théâtre de scènes d'escalade délirantes, renversantes !


Une très aérienne gueule de crocodile nous domine et nous surveille ...


Le Brotschberg est conventionné pour la pratique de l'escalade sportive !


Vue générale de la grotte du Brotsch : il est rare de la trouver sans personne !


Nous voici enfin arrivés, au sommet du rocher : le site semble prometteur ...


Le rocher émerge admirablement de la forêt, tel un navire ...


Juste en face de nous, nous trouvons le Hirschberg (alt. 555 m) ...


Vue, sur la plaine alsacienne et la forêt piémontaise du Tannenwald, au Sud-Est ...


Le Hirschberg nous fait puissamment face ... avec ses 555 mètres d'altitude !


OUPS ! La hauteur du rocher est effrayante ... Attention au vertige !


Vue sur le Piémont et, au fond, sur le légendaire massif du Schneeberg (961 m ! ).


Vue sur les prairies de la zone située entre la plaine et le piémont.


Un saurien semble ramper devant nous ... Bizarre, bizarre ...


Le site du Brotschberg est serti au milieu d'une jolie forêt résineuse.


Un sommet dénudé bien sympathique et confortable, accueillant ...


En arrière du sommet, la forêt printanière nous illumine de bonheur vert !!!


Un site réellement enchanteur et qu'il faut impérativement préserver !


Dernier regard, sur la vallée encaissée du Baerenbach et la Wasserwald (au fond) ...

Repost 0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 22:47

LE DOMICILE DU DIEU SACRE DU WALHALLA : WOTAN

 

 






L'accès au Hirschberg est balisé par une variante du GR 53 rectangle rouge.


A l'avant du rocher, la végétation se montre très dense, touffue, sauvage ...


Le rocher du Hirschberg présente à priori, un intérêt très limité ...


Le rocher sommital, le voici : il présente un aspect austère, peu engageant ...


Des surplombs très imposants, sont visibles sur la face orientale : l'abri est vaste !


La façade Sud recèle une multitude de galets (grès à poudingue).


La dalle sommitale du Hirschberg se montre accueillante, bien sympathique ...


La halte de repos propose une belle qualité de vie : on adore !


Le Dieu Wotan a décidément très bien choisi son lieu de domiciliation ...


Le siège de Wotan, depuis lequel la vue plane sur le Rocher de Dabo (au fond ... ).


Les frondaisons résineuses deviennent de plus en plus envahissantes !


Le " Siège de Wotan " , vu sous son angle le plus expressif, intéressant ...


Juste en face du Hirschberg, nous trouvons le Wuestenberg, un autre site sacré !


Vue zoomée, sur le Geissfels (612 m) et le Dagsbourg, au fond (664 m) ...


Au cap plein Ouest, le panorama porte jusque sur le Plateau Lorrain : pas mal !


L'alternance de feuillus et de résineux est ici, de toute beauté : on fond !


Panorama au cap plein Sud, sur le légendaire Schneeberg (alt. 961 m ! ) ...


Vue sur le col forestier, sis entre le Schlossberg et le Wuestenberg.


Le Hirschberg est l'un des plus hauts sommets du secteur de Saverne !


Environnement remarquable, au sommet du Hirschberg ...


Vue d'ensemble de la dalle sommitale du Hirschberg.


La visite est déjà terminée ... Elle fut quand même intéressante !

Repost 0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 23:28

UNE PERLE A SEULEMENT 5 KM DE SAVERNE

 

 






Le site est bien évidemment reconnu par le Club Vosgien local (Saverne) ...


Un grand panneau d'informations touristiques, se trouve à l'entrée du site : bien vu !


Le site du Veitsberg, vu depuis la base (extrémité occidentale) ...


Cet escalier va nous mener à une fantastique découverte ... Attention ...


WHOUAHW !!! Une grotte de pèlerinage ... C'est inespéré, incroyable !!!


Une telle découverte nous laisse scotchés, sans timbre vocal ! D'art d'art ...



Plaque commémorative, mise en place par les " Amis de Saint-Vit " ...


L'autel de la grotte Saint-Vit est simple et massif, costaud quoi !


La grotte Saint-Vit est très vaste et inhabituellement profonde : idéal pour s'abriter !


Il fait vraiment bien frais, dans le fond de cette grotte : c'est très agréable ...


Ce magnifique escalier taillé, nous conduit en direction du sommet ...


Au niveau d'un large palier intermédiaire, se trouve un superbe jardin floral !


Ici, le nom du site a été reproduit avec l'aide des plantes : il fallait y penser !


Le site de Saint-Vit constitue un trésor floral d'une valeur inestimable, à sauvegarder !!!


Le site surplombe admirablement Saverne et la vallée de la Zorn ! A ne pas manquer !


La terrasse sommitale, très vaste, est remarquablement bien aménagée : bravo !


Le Veitsberg pointe à l'altitude de 395 mètres.


Depuis la grotte, les visiteurs peuvent tirer et faire tintinabuler la cloche !


Vue intéressante sur le débouché de la Zorn et la cité piémontaise de Saverne ...


De multiples bancs reposoirs, permettent de s'attarder confortablement sur ce site ...


Restes d'un pan de mur, au sommet du Veitsberg ... Enigmatique ...


Au fond, l'oeil averti reconnaîtra le massif du Brotschberg (alt. maxi : 542 m) ...


Panorama remarquable, sur le débouché de la vallée de la Zorn et sur Saverne !


Perspective zoomée, sur la forteresse médiévale perchée du Haut-Barr (458 m).


Zoom, sur le massif du Brotschberg (altitude maxi : 542 mètres).


Le Veitsberg constitue une visite insolite, inoubliable, endémique ...
Une chose est sûre et certaine : nous reviendrons au plus vite !!!

Repost 0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 21:48

UN OBSERVATOIRE IMPRENABLE SUR WALSCHEID

 

 






Vue générale du site du Durenberg, depuis la grotte de Saint-Léon.


La devanture du Durenberg, vue depuis la route Walscheid / Abreschviller ...


Vue sur le village de Walscheid, depuis le pied du promontoire du Durenberg.


Voici une halte de repos bienvenue, avant d'entamer la montée finale au sommet !


Le piton du Durenberg n'est pas très haut (tout au plus 15 mètres ... ).


Le sentier montant au Durenberg est d'une étroitesse exagérée ... Voyez plutôt !


Encore un tout petit effort et nous déboulerons enfin au sommet ...


Le Durenberg domine directement la route Walscheid / Abreschviller.


Ca y est ! Nous sommes enfin parvenus au sommet du Durenberg !


Quelle magnifique pelouse, n'est-ce pas ? Un lieu de pique-nique de choix !


Le Durenberg est réputé pour son panorama grandiose : voyez le cliché ci-dessus !


Une ancienne chapelle existait jadis, au sommet du Durenberg ...


Au fond, l'oeil exercé pourra distinguer l'annexe de Saint-Léon ...


Tout le bourg de Walscheid s'étale à nos pieds et sous nos yeux, ébahis ...


Vue plongeante sympathique, sur l'étang communal de Walscheid.


Franchement, les gens qui habitent ici, ont une chance énorme : quel paradis !!!


La stratégie de ce panorama est évidente ; aussi sommes-nous ici aux anges !!!

Repost 0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 20:38

L'UNE DES PERLES TOURISTIQUES DE LA MOSELLE

 

 






Depuis l'annexe de Saint-Léon, le sentier d'accès est aisé et bien aménagé.


Voici une belle surprise : une vue enchanteresse sur le village de Walscheid !


La grotte de Saint-Léon se trouve juste sous nos pieds ... Allons-y !


Une autre perspective pittoresque, sur le bourg champêtre de Walscheid ...


Cet escalier mène directement à la grotte de Saint-Léon : bel aménagement !


Comme toujours dans le secteur de Dabo, le jalonnement est intraîtable, parfait !


Il nous faut encore descendre un petit peu, histoire de rejoindre la grotte ...


Nous nous approchons et brûlons de plus en plus ... Pressons donc le pas !


Mais avant tout, jetons un coup d'oeil sur le promontoire du Durenberg, sis en face !


WHOUAHW !!! Cette grotte est colossale, elle mérite le détour !


Vue, depuis le fond de la grotte (profondeur approximative : 20 m ! ).


Le sol de la grotte est toujours humide et ... glissant ! Attention, donc ...


Petite vue sur Walscheid, depuis l'entrée de la grotte de Saint-Léon.


Plaque en grès rose commémorative, en hommage au pape Léon IX, natif de Dabo !


Les dimensions de cette grotte nous ont laissés pantois, dubitatifs, sans voix !


Vue, sur le promontoire du Durenberg (alt. 431 m) ... Un autre lieu mythique !



Vue sur la vallée et le village pittoresques, de Walscheid (vallée de la Bièvre).


De retour au parking, nous photographions cet utile panneau d'infos touristiques !


L'annexe de Saint-Léon propose un panorama envoûtant, sur Walscheid !!!

Repost 0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 01:45

UN OBSERVATOIRE DE TOUT PREMIER ORDRE

 

 






La montée au sommet du Grand Rougimont, s'effectue via cet escalier ...


Le sommet du Grand Rougimont pointe à quelque 622 mètres d'altitude ...


Un environnement sauvage et préservé, s'établit au sommet du rocher ...


Le site domine la vallée encaissée des Grandes Moises : très sensationnel !


Vue générale du rebord sommital, dominant un à-pic terrifiant ...


Un étroit sentier permet de rejoindre l'extrémité terminale de la dalle sommitale ...


Une passerelle métallique enjambe la grande faille et autorise l'accès plus loin ...


On dirait un bateau, dont l'étrave pointe droit vers les cieux divins ...


Une fois la passerelle métallique franchie, nous soufflons un petit peu !


Le Grand Rougimont possède un rebord sommital bien dégagé et dénudé.


Vers l'Est, c'est l'immensité du massif du Donon, qui s'offre à nos yeux, ébahis !


Une plongeance panoramique démentielle, qui nous rend totalement dingues !


Une fois arrivés au bout de la dalle, nous tombons sur ce bassin circulaire ...


Vue de plus près ... Cette cupule est l'une des plus grandes de tout le coin !


Voici la dalle sommitale du Grand Rougimont, au soleil couchant, rasant !


Le brouillard très dense, a beaucoup de mal à se dissiper, dans les vallées !


Les couleurs du petit matin sont les plus intenses, flamboyantes ... On adore !


La grande cupule rituelle du Grand Rougimont, dans son habit matinal !


Vue infinie, sur l'océan de verdure du Donon ... Une jungle insoutenable !


Un étrange halo se reflète dans la cupule rituelle ... Magique !


En plein été, la bruyère arbore de sublimes fleurettes parmes (violet clair) ...


Vue plongeante, au Sud, sur une extraordinaire forêt résineuse ! D'enfer !


Vue, à l'Ouest, sur les massifs encadrant Lafrimbolle et Turquestein ...


Nous quittons la partie occidentale du sommet du Grand Rougimont ...


Dans le flou lointain, la vue peut porter jusqu'au Plateau Lorrain ! Pas mal ...


Au cap plein Est, c'est le Donon qui domine les débats ! Toute une légende ...


A l'extrémité orientale, la présence de ce banc reposoir est la bienvenue !


A l'Ouest, vue sur le Mirguet (577 m) et les Trois-Pierres (543 m).


Au Sud-Ouest, l'oeil averti peut deviner Saussenrupt (vallée) et Lafrimbolle (village) !


Ce qu'il fait bon arrêter le temps et se reposer ici, au Grand Rougimont ...


Dépaysement garanti, avec un environnement des plus sauvages et torturés !


Dernier regard, sur un panorama d'anthologie, qui a marqué nos esprits !


La visite de fond en comble du Grand Rougimont s'arrête ici ! OUF !!!

Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 21:56

UN BIOTOPE D'UNE RICHESSE INSOUPCONNEE

 

 






Le Grand Rougimont constitue un biotope floral d'une extraordinaire unicité !


Forêt de sapins embrumée et fougères fanées, en plein hiver ...


Rareté biologique, trouvée dans une grotte : de la doradille de Billot !


Le conglomérat (grès à galets) et la forêt de sapins, s'allient à pure merveille ...


Le Grand Rougimont émerge d'une forêt de sapins infinie, sans limites ...


Le pâle soleil matinal, parvient enfin à illuminer la sombre sapineraie !


Blechnum en épis, vu au Grand Rougimont ...
Encore une fougère protégée !


Absolument exceptionnel et à ne pas rater : du houx, au Grand Rougimont !


Détail de lichens kakis à vésicules et à thalles ...
A préserver !


Un incroyable embrasement, se crée dans la forêt rougimontoise ...
Indescriptible !


Champ de fougères géantes, au pied du site ... A
ttention, danger (tiques !!! ) ...


Fougères communes, poussant presque partout dans les Vosges ...


Détail d'une fourmillière, en cours de montée au sommet :
attention, ça pique !


Vue de dessus, d'un foyer de blechnum en épis (ne pas piétiner, SVP, merci ! ).


Au sommet du Grand Rougimont : lichens noirs pédonculaires.


Un peu plus loin, nous tombons sur des cladonias (ou " lichens des Rennes " ) ...


Le Grand Rougimont cache aussi quelques foyers de chrysothrix chlorina jaunes !


La dalle sommitale présente un bel aspect de tourbière ...
C'est trompeur !


Une telle concentration de blechnum en épis, nous laisse pantois, sans voix !


Extraordinaire paysage sommital, rappelant celui d'une lande tourbeuse ...


Nature morte, au sommet du Grand Rougimont ... Totems sacrés ???


L'extrémité terminale du sommet, se termine par des callunes, brunes ...


La forêt des Grandes Moises, noyée dans un épais brouillard ...


Tronc d'arbre mort insolite, avec cet " oeil " , qui nous fait bizarrement face ...


Hautes herbes coupantes et fougères, se côtoyent à merveille, au Rougimont ...


La sapineraie rougimontoise, dans tout son éclat printanier :
un enfer vert !


Le Grand Rougimont abrite quelques foyers de myrtilles sauvages, à son sommet ...

 

Les frondes de cette fougères gardent encore leurs spores (sacs à sporanges) ...


De retour au pied du rocher : l'astre solaire rasant à l'horizon, enflamme la forêt !


Environnement de lande tourbeuse, au Sud du Grand Rougimont : magique !

Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 19:20

LA CIRCULAIRE A LA BASE ET AUTOUR DES ROCHERS

 

 






Vue générale du site, depuis le sentier Sud-Est (GR 533 rectangle vert).


L'extrémité Sud est la plus aérienne, avec près de 30 mètres de hauteur ...


Ce panneau annonce que le tour des rochers est possible ... Allons-y donc !


Oh ! On dirait que le balisage continue dans cette direction ...


Ici, nous nous trouvons au pied de l'angle Sud-Ouest, très saillant !


Le Grand Rougimont est situé au sommet d'un Staufen (ou sommet plat).


Ce grès à poudingue (galets), arbore une morphologie quasi lunaire : étrange !


La paroi Nord-Ouest est toujours exposée à l'ombre et à l'humidité ...


Le sentier longe assez confortablement les parois occidentales du rocher.


L'obscurité peut en surprendre plus d'un ici : attention, le terrain est glissant ...


L'angle Nord-Ouest se termine par de beaux surplombs débordants ...


Au Grand Rougimont, le conglomérat est omniprésent, envahissant !


Une fois passés le grand tunnel Nord, nous déboulons à l'angle Nord-Est !


La concentration de galets emprisonnés dans le grès, est ici, exceptionnelle !


Un cheminement idyllique et sauvage, entre clair et obscur : on adore !


Le longeage de la longue façade orientale, s'avère problématique, ardu ...


Pourtant, le marquage est bel et bien présent : on ne s'est donc pas trompés !


De redoutables fougères géantes, barrent l'accès au bout de la façade !


Mais que faire ... La tentation est vraiment trop forte et l'emporte sur tout le reste !


La coloration rose saumonée du grès est magnifique et vaut à elle seule, le voyage !


Un environnement certes jungluesque, mais qui ne nous décourage point !


Ici, on voit la passerelle sommitale (à gauche) !
Âmes sensibles, attention !


Détail, du remarquable grès à galets du Grand Rougimont : un pur chef d'oeuvre !


Rarement vue dans du conglomérat : une érosion dite alvéolaire !


L'à-pic est spectaculaire et la hauteur donne le tournis ...


Ici, nous nous trouvons sur la terrasse Sud du Grand Rougimont ... Joli !


Selon l'exposition du soleil, le grès change de couleurs ...


On ne se lasse pas d'une aussi belle et flamboyante paroi, rose, rose, rose ...


L'angle Sud-Est est le plus travaillé et le plus impressionnant à voir !


Au niveau d'un large palier, nous trouvons plusieurs cavités ...


Le Grand Rougimont domine somptueusement, une immense forêt résineuse !


Une belle gueule de crocodile nous surveille du coin de l'oeil ...


La façade orientale du Grand Rougimont, est la plus pittoresque : un pur régal !


Vue générale du site, lors d'une visite hivernale d'anthologie, sèche et ensoleillée !


L'astre solaire est déjà entrain de sombrer à l'horizon, le rocher s'enflamme !



 OOOOH !!! MON BEAU BATEAU, ROI DES FORETS ...
 QUE GRAND ROUGIMONT SOIT BENI !!!

Repost 0

Présentation

  • : VOSGES - PALATINAT
  • VOSGES - PALATINAT
  • : Articles de randonnées pédestres dans les Vosges et le Palatinat allemand, compte-rendus de circuits de visites rocheuses et de photographies naturelles.
  • Contact

Profil

  • PPDR
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).

Rechercher