Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

MON TOP 50 DES SITES A BELLES EROSIONS DANS LE PALATINAT

 

 







Les rochers du Palatinat sont très connus du public, parce que beaucoup d'entre eux, sont équipés et conventionnés pour la pratique de l'escalade sportive (anneaux fichés dans la roche). A part cela, les rochers palatins constituent pour beaucoup parmi eux, de merveilleux belvédères d'observation panoramique. C'est ce que j'affectionne tout spécialement, sur un rocher que je visite ! L'écrasante majorité des promontoires situés en bout de crête plongeant, ont un sommet aisément accessible et offrent de remarquables panoramas ... Ce qui n'est pas la même chose, pour les tours d'escalade isolées, que les marcheurs ne pourront jamais atteindre (techniques d'alpinisme exigées, impératives ! ). Par ailleurs, pas mal de rochers du Palatinat sont desservis par des sentiers balisés et remarquablement entretenus et dégagés : c'est ce qui rend cette contrée si attrayante et séduisante, pour les touristes amateurs de randonnée pédestre ! Mais un point un peu moins connu de la part des randonneurs, est que les rochers palatins (en grès rose), constituent de véritables chefs d'oeuvre géologiques : beaucoup d'entre eux ont été reconnus monuments naturels ( " Naturdenkmal " , en allemand ! ). Ce classement en tant que monuments naturels remarquables est en partie expliqué, par le fait que les rochers possèdent de belles configurations d'érosions éoliennes. Celles-ci sont extrêmement variées et les rochers palatins font littéralement fondre les yeux des passionnés de nature : la gamme d'érosions arborées est si vaste, qu'il m'est quasiment impossible, de pouvoir vous citer tous les types d'érosions rencontrées ! Néanmoins, parmi les plus marquantes et intéressantes, je peux vous citer les suivantes, qui sont assez fréquemment rencontrées sur les rochers palatins :
- les alvéoles et les nids d'abeilles ( " Bienenwabe " , en allemand).
- les cathédrales pendantes, en surplomb.
- les plissements orientés, droits ou obliques (aussi appelés strates).
- les pierres-plaques, qui sont très souvent inclinées contre une paroi.
- les boules aux plafonds de certains abris sous roche.
- les sabliers (minis-piliers avec arches).
- les tableaux abstraits (association de plusieurs types d'érosion).

Ci-dessous, voici mon TOP 50 pour les érosions. Volontairement, je ne vous préciserai pas les différents types d'érosions que chacun de ces 50 sites recèlent : je vous laisserai le privilège et le bonheur de les découvrir par vous-mêmes, avec vos seuls et uniques yeux comme aide ... Afin de laisser intact l'aspect de découverte, quoi de plus normal ? Alors, sans plus tarder, préparez-vous, enfilez vos godasses de rando et soyez prêts pour de nouvelles aventures rocheuses, au sein de ma contrée de prédilection ! Dernier détail : les 50 sites cités ci-dessous sont les meilleurs pour les érosions, au cas où vous aurez mal compris ...






ADELSFELS (alt. 316 m, Fischbach).

ALTSCHLOSSFELS (alt. 406 m, Eppenbrunn).

BACKELSTEIN (alt. 364 m, Hauenstein).

BAUMWALDERKOPF (alt. 473 m, Münchweiler).

BAVARIAFELS (alt. 377 m, Wilgartswiesen).

BUCHKAMMERFELS (alt. 380 m, Busenberg).

BURGHALDER (alt. 369 m, Hauenstein).

DINGENFELS (alt. 360 m, Rinnthal).

DÜRRENSTEIN (alt. 309 m, Reinigshof).

EISENBAHN (alt. 357 m, Bruchweiler).

EULENBERG (alt. 408 m, Eppenbrunn).

FALKENBURG (alt. 337 m, Wilgartswiesen).

FERKELSTEIN (alt. 344 m, Spirkelbach).

FLADENSTEIN (alt. 347 m, Bundenthal).

GEIERSTEINFELS (alt. 378 m, Lug).

GUCKENBÜHL (alt. 350 m, Ludwigswinkel).

HANDSCHUHKOPF (alt. 324 m, Hinterweidenthal).

HINTERBERG (alt. 407 m, Eppenbrunn).

HINZENFELS (alt. 298 m, Fischbach).

HOCHSTEIN (alt. 345 m, Dahn).

HOHLERFELS (alt. 355 m, Eppenbrunn).

HÖLLENFELS (alt. 325 m, Lug).

IMMERSBERG (alt. 437 m, Dimbach).

KLOSTERFELS (alt. 339 m, Schindhard).

KUMBTFELS (alt. 314 m, Erfweiler).

LÄMMERFELS (alt. 318 m, Dahn).

LEBERSTEIN (alt. 390 m, Waldhambach).

MÜLLERÄCKERBERG (alt. 317 m, Schindhard).

NESSELBERG (alt. 357 m, Schwanheim).

PFERCHFELDFELSEN (alt. 430 m, Schindhard).

PUHLSTEIN (alt. 445 m, Busenberg).

RAPPENWAND (alt. 286 m, Erfweiler).

RAUHBERG (alt. 370 m, Spirkelbach).

RETSCHELFELS (alt. 352 m, Bruchweiler).

RÖMERFELS (alt. 376 m, Dahn).

ROTENRUMERECK (alt. 401 m, Eppenbrunn).

ROTENSTEIN (alt. 423 m, Hinterweidenthal).

ROTHENFELS (alt. 374 m, Wernersberg).

RÖTZENBERG (alt. 459 m, Gossersweiler).

ROTZOLLWAND (alt. 347 m, Hilst).

RUMBERG (alt. 365 m, Ludwigswinkel).

RUPPERTSTEIN (alt. 452 m, Ruppertsweiler).

SATTERBERG (alt. 370 m, Schindhard).

SCHANZBERGFELS (alt. 366 m, Gebüg).

SCHÜTZENWAND (alt. 324 m, Reichenbach).

SPRINZELFELS (alt. 326 m, Busenberg).

STEPHANSFELS (alt. 328 m, Hauenstein).

STERNFELS (alt. 376 m, Schindhard).

TEUFELSBERG (alt. 320 m, Salzwoog).

WINSCHERTFELS (alt. 521 m, Merzalben).

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : VOSGES - PALATINAT
  • VOSGES - PALATINAT
  • : Articles de randonnées pédestres dans les Vosges et le Palatinat allemand, compte-rendus de circuits de visites rocheuses et de photographies naturelles.
  • Contact

Profil

  • PPDR
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).

Rechercher