Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 01:33

UN DECOR TROUBLANT ET UNE VOIE ROMAINE EXCEPTIONNELLE

 

 






La portion dégagée de la voie romaine, débute juste après le refuge du Roule Bacon !


Cette voie romaine, exceptionnelle, s'enfonce profondément en forêt ...


Un banc reposoir en bois, vous tendra ses bras grands ouverts ...


Une bonne halte de repos, à consommer sans aucune modération !


Le pavage semble être intact et d'origine : le spectacle visuel est saisissant !


En empruntant cette voie romaine, on peut se diriger vers le Grand Rougimont !


Détail sur une ornière de guidage : des chariots ont dû passer par là, à l'époque romaine !


Un peu plus loin, le dallage devient plus torturé, tourmenté ...


La régularité de l'alignement interpelle le regard et force l'admiration ...


Cette étrange gravure, semble dater de la première guerre mondiale ( " 1914 " ! ) ...


Voici le monolithe isolé, sur lequel ont été trouvées les fameuses gravures ...


Sur cette section de la voie romaine, le rail de guidage est parfaitement visible.


La forêt étouffe l'endroit et reprend petit à petit, ses droits ...


Ici, la voie romaine peut se confondre, avec une piste forestière contemporaine !


La qualité de jalonnement, est toujours aussi remarquable, dans le secteur ...

Repost 0
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 02:13

UN BEAU REFUGE ET UNE EXCEPTIONNELLE VOIE ROMAINE

 

 






Depuis la maison forestière des Chaudes Roches, vue sur le massif de la Charaille.


Les pentes de la Charaille sont encore plus raides qu'un tobbogan !


Le massif de la Charaille, culmine à l'altitude maximale de 758 mètres : pas mal !


Vue sur le village de Raon-lès-Leau, depuis la route forestière de Saint-Pierre.


Une piste forestière, enrobée, permet de monter au refuge du Roule Bacon.


Vue générale, du refuge du Roule Bacon : le lieu semble très sympa ...


J'ai bien envie de rentrer dans ce refuge ... Ca tombe bien, la porte est ouverte !


A une altitude de quelque 736 mètres, le Roule Bacon impressionne ...


Voici l'intérieur du refuge du Roule Bacon : le site est bien aménagé ! A préserver !


L'accès à la voie romaine, est signalé par ce panneau indicateur, évocateur ...


La voie romaine n'est sise qu'à 50 mètres du refuge du Roule Bacon ...


Eh ben, la voilà, cette fameuse voie romaine ! Une insolite à ne surtout pas manquer !


Le club vosgien est passé par là et a fait un remarquable travail de jalonnement ...


Remarquez le dallage d'époque, exceptionnellement bien conservé ! Sublime !


La voie romaine du Roule Bacon, sera le sujet de notre prochain article ... A+ !

Repost 0
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 00:02

PANORAMA AU TOP ET VEGETATION AU DIAPASON

 

 





Le Backofenfels est serti au milieu d'un environnement forestier grandiose ...


Le rocher du Backofenfels, est entouré par de sublimes sorbiers des oiseleurs ...


Cet arbre aux baies rouges et noires, est insolite ... Pourtant, il s'agit d'un sorbier !


Les baies rouges, d'accord ... Mais les baies noires, c'est du jamais vu sur un sorbier !


Détail, sur une grappe de baies, de sorbier des oiseleurs ... Certaines sont déjà pourries !


L'extrémité sommitale, avec sa cupule à bec verseur ; au fond : le rocher de Dabo !


Perspective zoomée, sur le phare touristique local : le célébrissime rocher de Dabo ...


Détail de la cupule à bec verseur, du Backofenfels : s'agit-il d'un lieu rituel, druidique ?


Le plateau sommital, présente un environnement de pré-chaume extraordinaire ...


Les fougères et les myrtilles sauvages, foisonnent au sommet du Backofenfels ...


L'entente entre le grès à poudingue, les fougères et les myrtilles, est splendide !


Ce biotope exceptionnel, est à sauvegarder impérativement et par tous, pour l'éternité !


Le vert éclatant de la végétation, donne beaucoup de cachet au site ...


Le Backofenfels est source de bien-être naturel et d'expression sauvage : du grand art !


A la base du rocher, je tombe sur du ... houx ! Une véritable rareté, sur un rocher gréseux !


Un pin dont le tronc plonge mortellement dans l'abîme forestier, me laisse sans voix ...


Une superbe halte de pique-nique, s'offre au sommet du rocher ; au fond : l'Eichelkopf (765 m).


En toile de fond, je perçois l'Eichelkopf à droite, puis le village de La Hoube à gauche.


Dommage que ce beau site, soit situé si près de la civilisation et du bruit touristique !


Le panorama sur le rocher de Dabo et le Plateau Lorrain, est démentiel !


Pour clôturer cet article, voici une échappée en direction de la Plaine d'Alsace ...

Repost 0
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 22:52

UN ABRI SOUS ROCHE PAUME, MAIS MONUMENTAL

 

 






Vue sur la forêt de Ballerstein, depuis le sommet du rocher Baldur (alt. 390 m).


Environnement sylvestre remarquable, typique du secteur de Dabo ...


Vue d'ensemble, de la dalle sommitale du rocher Baldur : un lieu fort sympa ...


Un magnifique escalier, idéalement aménagé, permet de descendre vers l'abri ...


Un curieux monolithe nous domine et nous scrute : " Que venez-vous faire ici ? " ...


Le symbole de la couronne bleue, est à suivre, pour pouvoir accéder audit abri ...


Nous ne sommes plus qu'à quelques pas de l'abri : le site s'annonce prometteur !


Ca y est, l'abri, immense, nous ouvre ses portes : le site est inattendu !


Un foyer à feu occupe le centre de l'abri, sur le sol mi-dallé, mi-sablé ...


De très grandes dalles dénudées, autorisent un certain confort d'assise (pique-nique).


Ce lieu sous abri est idéal, pour y pratiquer un pique-nique entre amis pros-nature ...


Vue générale de l'abri, qui est particulièrement vaste et accueillant, dégagé !


Le disque bleu nous porte toujours compagnie : ne le perdons jamais de vue !


La forêt de résineux, encadrant le rocher Baldur, est absolument sublime, profonde ...


De superbes fougères (polypodes ! ), peuplent les infractuosités sombres et humides ...


Ce type de fougères est, bien entendu, protégé et formellement interdit de cueillette !


Le sentier menant vers le Heidenschlossfels, est magnifiquement sauvage et beau ...


Une immense pierre-plaque, semble collée contre la paroi principale ...


Vue sous cet angle, on ne dirait pas que l'on a affaire à une pierre-plaque collée ...


Ce lieu dégage sa part de mystère, d'ombres et de légendes ... Indescriptible !


La longue paroi de poudingue, se prolonge en direction du Heidenschlossfels ...


Au travers des arbres, vue sur la piste d'exploitation forestière du Ballerstein ...

Repost 0
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 00:00

A TOUS LES PROS-NATURE, LES RANDONNEURS ET LES GRIMPEURS

A TOUS MES VISITEURS ET A TOUS LES BLOGGUEURS D'OVERBLOG

JE VOUS SOUHAITE UN JOYEUX NOËL 2008 ET UNE TRES BONNE SANTE

VIVE LA NATURE, VIVE LES ROCHERS, VIVE www.vosges-palatinat.com !!!





Repost 0
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 12:48

LE JARDIN DES FEES DANS LE BROUILLARD

 

 





Vue sur le cône du Langenberg, depuis le versant Sud du Rocher de Mutzig.


Plus je m'approche du site et plus la magie opère ... Je presse le pas !


Ce panneau forestier m'indique, que je ne suis plus très loin du site ...


Le sentier d'accès, depuis le versant Nord, emprunte la ligne de coupe : raide !


En y regardant de plus près, cette borne est armoirée et date de l'année ... 1844 !


La montée finale au sommet, se montre très rude, éprouvante : quelle raideur !


Ces branches de sapin polaire, gisant au sol, me font poser bien des questions ...


Le symbole de balisage (anneau jaune), est peint sur un petit rocher ...


Ca y est, je suis enfin arrivé au sommet sacré, magique ... Je me dois de rester discret !


D'innombrables éboulis, jonchent les pentes Sud du cône du Langenberg ...


Cette ambiance hivernale, froide et humide, me bouche l'horizon : c'est rageant !


Les pentes Sud semblent inaccessibles, impossibles à gravir !


La vue sur la vallée de la Bruche, au travers d'une véritable " purée de pois " !


L'un des nombreux monolithes couchés, peuplant le sommet du Langenberg ...


Le site du " Jardin des Fées " , est reconnu par le club vosgien local (celui de " LMU " ).


Cette dalle dénudée, aplatie, porte une gravure de croix (les cardinaux), en son centre ...


Une végétation riche et sauvage, absolument sublime, envahit le site ... J'adore !


Le Langenberg recèle aussi plusieurs pierres levées (genre de menhirs) ...


Le versant Est du Langenberg, me gratifie d'un panorama remarquable sur Kappelbronn ...


Vue sur la moyenne vallée de la Bruche et le massif du Champ-du-Feu.

Repost 0
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 01:11

UN REFUGE ISOLE SIS AU PIED DU ROCHER DE MUTZIG



 

 

 

Une sculpture gréseuse, occupe un terre-plein, au carrefour dit du " Partage " : étrange ...


L'accès au refuge du Schliffstein, s'effectue en empruntant cette première piste forestière.


Le " Carrefour du Partage " , permet de rallier les crêtes sommitales (remarquables ! ) ...


Après la piste du Kegelplatz, nous optons pour celle-ci, dite du Pré du Narion ...


Une seconde sculpture, en granite cette fois-ci, interpelle nos regards ... Bizarre ...


L'accès au refuge isolé du Schliffstein, est remarquablement bien jalonné : excellent ça !


La piste forestière, carrossable en voiture, passe par le lieu-dit " Lumpestock " ...


Une aire de parking, a été aménagée, au pied du refuge du club vosgien ... Bien vu !


Un monumental et superbe abri, nous signale l'arrivée sur le site du Schliffstein !


Le site est tout spécialement conçu, pour le pique-nique en plein-air : irrésistible !


Plusieurs tables avec bancs, en bois, parfaitement alignées, occupent l'esplanade d'accueil ...


Le Schliffstein, est le point de départ, pour de remarquables randonnées circulaires !


Le refuge du Schliffstein, a été construit par le club vosgien dit de " LMU " ...


Vue générale du refuge du Schliffstein : le site en jette un sacré coup aux yeux !


Beaucoup de sentiers balisés, parcourent les vastes forêts des alentours ...


Avant d'entamer la rude montée vers le Langenberg (alt. 831 m ! ) ...



LIEN UTILE : http://www.clubvosgien-lmu.fr

Repost 0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 21:33

UN CONDENSE ROCHEUX INSOLITE AU-DESSUS DE LA SAYOTTE

 

 





Vue d'ensemble du promontoire du Canceley (haut de quelque 23 mètres).


Point de vue vers l'Eichelkopf et le Gluecksberg, depuis le pied de l'éperon.


Le Canceley recèle un puits sensationnel (qui serait profond de ... 350 mètres ! ).


Le grès à poudingue est ici encore, au Canceley, aux abonnés présents ...


La paroi Nord, la plus haute, est aussi, la plus lisse et verticale.


Le Canceley cache un extraordinaire biotope moussu et surtout, lichénique !


Un magnifique sentier, permet de diriger nos pas, vers la dalle sommitale ...


Sur le site même, l'accès au palier comportant le fameux puits, est fléché : bien vu !


De nombreux éboulis parsèment le sol, à l'extrémité Ouest ... Un ancien mur païen ?


Un superbe escalier en pierres de taille, autorise l'accès à la dalle sommitale ...


Ces éboulis sont de très belle facture, franchement. Je suis étonné de les voir ainsi !


Un lichen blanc à thalles, de forme circulaire, a élu domicile sur la paroi Sud du Canceley ...


Le rebord de la dalle sommitale, recèle cette sublissime cupule rituelle : à voir !


De telles cupules, sont fréquemment observées sur les autres rochers du secteur ...


Le sommet du rocher éprouve beaucoup de mal, à surgir de la forêt ...


La plate-forme sommitale du Canceley : un lieu sauvagement beau et pur !


L'inattendu s'offre à mes yeux : un panorama délicieux, sur le massif du Donon !


Très isolé et sauvage, difficile d'accès, le sommet du Canceley me laisse rêveur ...


Un saurien semble ramper à mes pieds ... Mais que veut-il de moi, au juste ?


Cette vision sur le massif du Donon, est absolument unique, envoûtante ...


La concentricité de cette cupule interpelle et force l'admiration envers Dame Nature !


Même le site du Canceley, a le droit d'être reconnu par le club vosgien : excellent !


Ce lieu, magique, est à préserver impérativement et par tous, pour l'éternité !


Une autre cupule, qui arbore une délirante forme de ... champignon atomique !


Vue générale, de la dalle sommitale du Canceley (alt. 619 m).


Dans le flou lointain, on reconnaît le Plateau Lorrain, entre Sarrebourg et Blâmont !


Nous voici à la base de l'éperon de conglomérat ... La masse choque !


Le rocher du Canceley recèle une " grotte " (arche-abri remarquable) ...


Un vieux mur en pierres sèches et taillées, est encore visible sur la face Nord ...


Vue d'ensemble de l'arche-abri du Canceley : joli lieu de bivouac, non ?


La pente montant à l'arche-abri du Canceley (Nord), est abrupte et glissante ...


Il est déjà temps de quitter ces lieux insolites ... Rendez-vous à très vite !

Repost 0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 12:58

UNE ASCENSION PANORAMIQUE SAUVAGE ET INCONNUE

 

 





Le départ pour le rocher du Canceley, s'effectue au début de cette piste forestière !


L'accès au site du Canceley, s'effectue en balisé : bien vu, ça !


Le sentier est minuscule et excessivement raide, mais très joli ...


Le balisage se poursuit plus haut, sur le sentier ...


Un gué de chasseurs en bordure de chemin, comme il y en a beaucoup dans le secteur !


Le point de vue commence déjà à s'ouvrir, au milieu de la forêt ...


Le sentier se resserre de plus en plus et il devient de plus en plus raide ...


Une végétation jungluesque, nous porte compagnie ...


La vue sur la forêt domaniale d'Abreschviller, se dégage très nettement ...


Le balisage du sentier est visible sur un rocher.


Joli panorama de fin d'automne, sur la forêt domaniale d'Abreschviller ...


Surprise botanique : des lichens gris à pustules rouges, tout près du Canceley !


Une jeune population de sapins, peuple le versant Nord du Canceley.


Les hautes herbes coupantes ( " Irrkaut " ), sont omniprésentes !


Panorama sur l'Eichelkopf à droite et le Gluecksberg à gauche.


Le rocher du Canceley ne va pas tarder, à pointer le bout de son nez ...


Ca y est, nous y sommes presque arrivés : le Canceley n'est plus très loin ...


Voilà : le rocher du Canceley, c'est lui, au sommet de cette butte défoncée !

Repost 0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 22:21

UNE GROTTE CRAQUANTE ET UN BELVEDERE ENVOÛTANT

 

 





Le point de départ est établi au lieu-dit les " Quatre Chemins " (important col forestier).


Depuis Abreschviller, il faut prendre la route de Saffrygsthal, pour accéder au parking.


Le site de la Belle Roche, se trouve en plein sur le célèbre " GR 5 " ...


Avant d'accéder au site rocheux, il faut passer par le col forestier de Leidenstein ...


La dalle sommitale, certes isolée, se révèle bien dégagée, aérée : un bel accueil !


Le panorama sur la vallée de la Sarre Rouge et le Donon, est somptueux ...


L'environnement végétationnel est correctement civilisé, juste ce qu'il faut.


Vue, de l'autre côté de la vallée, sur le massif du Canceley (alt. 619 m).


Le site de la Belle Roche, est reconnu par le club vosgien (section locale).


Cette vue en direction du massif du Donon, dégage un charme fou, dévastateur ...


Cette halte de repos est salvatrice, afin de s'isoler, se ressourcer et méditer !


Le sentier d'accès au site, est d'une beauté pure, légitime : une pure féerie !


Une palette de tons verts infiniment riche et variée, luxuriante, jungluesque !


Oh ... Mais que vois-je, au travers des arbres ? Une grotte ? Allons voir ça de plus près ...


Une vaste et confortable esplanade de pique-nique, nous tend les bras : bonheur !


Vue générale du site. Il y a effectivement une grotte ici et une sacrée ! Jugez plutôt ...


La falaise dite de la " Belle Roche " , domine une large piste forestière.


Vue de l'intérieur de la grotte ... Inimitable et irrésistible !


Perspective sur le massif du Canceley, depuis le palier de la grotte.


Encore ces fameux galets, emprisonnés dans le grès ... C'est obsédant !


Un étroit chenal, entre deux menhirs naturels, permet de rejoindre la grotte ...


La paroi de la Belle Roche, est très moussue, au niveau de la grotte (humidité).


Vue d'ensemble : l'esplanade de pique-nique et la grotte. Exceptionnel !


Symbole de balisage du club vosgien, peint sur le substrat gréseux ...


Le jalonnement, dans le proche secteur, est comme à l'accoutumée, remarquable ...

Repost 0

Présentation

  • : VOSGES - PALATINAT
  • VOSGES - PALATINAT
  • : Articles de randonnées pédestres dans les Vosges et le Palatinat allemand, compte-rendus de circuits de visites rocheuses et de photographies naturelles.
  • Contact

Profil

  • PPDR
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).
  • Je suis un très grand passionné et spécialiste en randonnées pédestres et en photographie des sites rocheux (secteurs : Vosges Centrales et Frontalières, Palatinat allemand, Hautes-Vosges).

Rechercher